Une très grosse arnaque de 60 briques autour de Wade et Viviane…Au Nom de Karim Wade

Tout est parti de la détention d’une brave militante du mouvement ASS-KAW (Action des Soutiens et de Solidarité à Karim WADE) de Tambacounda. Sa détention fait suite à une plainte de la Présidente du mouvement Asskaw, Hélène Della Chaupin qui accuse la militante ASS-KAW de Tamba d’avoir usurpé le nom ASS-KAW à des fins personnelles. Rappelons que Hélène Della Chaupin se dispute le contrôle de ASS-KAW depuis plus de deux ans avec un autre duo ; il s’agit de Hattab Ndiaye et de Moussa Mané.
Mais au-delà de cette querelle se cache une arnaque de plus de 60 millions…Et cette manne financière aurait été attribuée à ASSKAW par Me Abdoulaye Wade qui croyait aux objectifs de ce mouvement.
Xibaaru vous expliquera de fil en aiguille tout sur l’origine du conflit et les hommes autour. Vous comprendrez tout de cette rocambolesque arnaque autour de Wade.
Bienvenue dans la « Karimania », le business très lucratif que font certains souteneurs sous le dos de Karim Wade.
En effet Asskaw (Action des Soutiens et de solidarité à Karim Wade) a été mis en place par le trio Hélène Chaupin, Hattab Ndiaye et Moussa Mané à Paris. Ils ont tous un point commun, ils furent des adversaires farouches à Wade père, ils ont combattu le président Wade en 2012. On se rappelle tous des cortèges parisiens dirigés par Hélène Chauvin, militante de l’AFP pour exiger le départ de Wade. Et c’est cette même personne qui prétend défendre Karim Wade en 2015. Qui ne se souvient pas de l’appel de Hatta Ndiaye au second tour des élections de 2012, appelant à voter pour Mack Sall.
Ce n’est pas vrai ! Me diriez-vous ?
Et pourtant tout allait pour le mieux pour le trio. On les surnommait les inséparables. Mais suite à leur visite à Versailles au Président Wade en Juillet 2013, au nom de leur mouvement ASSKAW, toujours les trois, Hélène, Hatta et Moussa auraient demandé un soutien financier pour mener des actions au Sénégal pour la libération de Karim Wade. Ce que le président Wade a approuvé…Le montant du projet était de 60 millions de CFA.
Hélène Delà Chauvin, sœur de Souleymane Jules Diop, était chargée de faire le voyage pour récupérer l’argent à Dakar auprès de l’argentier attitré de Me Wade. Vous devinez certainement la suite…
Pour ses anciens compagnons, elle aurait empoché l’argent puis ensuite fait le jeu du chat et de la souris. Selon certains, Elle n’était plus joignable ; en gros le partage tant attendu des 60 millions est tombé à l’eau. Ses anciens compagnons auraient accusé Hélène d’avoir fait main basse sur le pactole alloué. Se sentant insultée et accusée à tort, Mme Chaupin décida alors d’exclure illico du mouvement les deux frondeurs à savoir Hattab et Moussa. Car pour ses proches, Hélène Della Chaupin n’aurait absolument rien reçu de Wade encore moins de l’argentier du PDS.
C’est la théorie du « too big to f ail », Hattab Ndiaye et Moussa Mané organisèrent la riposte, en créant à leur tour ASS-KAW avec un trait d’union.
Évidemment, ça rapporte de l’argent sans se fatiguer car Karim fait vendre, pourquoi s’en empêcher ? Le yoyo continue avec des dénigrements par presse interposée.
Bref, les militants et responsables politiques du PDS doivent savoir certains mouvements de soutien à Karim Wade sont de grosses machines à sous gérées par des professionnels basés aussi bien à Paris qu’à Dakar.
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

6 Comments

  1. Wade merite cette arnaque car il aime ses ennemies donc cest dans lordre normal des choses ! Wade himself connait bien des jeunes ki sont pres a sacrifier pour lui mais a leur place ils preferent des traitres qui sont des chasseurs de prime inveteres …

  2. Cette publication a pour but principal de discréditer le karimisme dans son ensemble. Je suis personnellement membre d´ASS-KaW depuis exactement le 26 juillet 2015 (donc trois jours aprés la naissance officielle de notre mouvement) et je sais que tout ce que notre mouvement finance, il le fait avec les contributions financières de nos membres.

    Quant aux motifs de la division d´ASS-KaW, sama doomu baay Mobel Sirah Ba raconte des histoires à dormir debout. C´est tolalement faux ce que vous écrivez chèr(e?) doomu baay. La division ne fut jamais calculée. Au coutraire jusqu´à ce jour nous ce cessons d´oeuvrer pour une synérgie des forces karimistes. Je ne vais pas entrer dans les détails de cette douloureuse séparation, mais comprenez juste que ce fut un moment très désagréable pour l´immense majorité d´ASS-KaW. Certains, comme moi, n´étaient simplement pas d´accord avec la manière de faire d´Helene Della Chaupain.

    J´AI LA BIZARRE IMPRESSION QU´UN CERTAIN SOULEYMANE JULES DIOP SE CACHE DERRIÈRE CET ARTICLE… WALLA?

  3. LES MOUVEMENTS KARIMISTES STRUCTURES PLUS LEGERES ET PLUS ACCUEILLANTES QU UN PARTI POLITIQUE ONT JOUE UN ROLE DETERMINANT DANS LA BATAILLE D OPINION RELATIVE A L AFFAIRE KARIM WADE.DONC EVITEZ DE TOMBER DANS LE PIEGE DE LES DISCREDITER.WADE N EST PAS AUSSI NAIF POUR ETRE VICTIME DE CETTE HISTOIRE A DORMIR DEBOUT

  4. Hélène chauvin, Nafi Diallo, D’embaucher Dang sont tous des pions de l’Etat. Le pds est infiltré et infesté. Ces personnes qui ont été des plus farouches sur les réseaux sociaux et sur le terrain ont rejoint le pds moins de 3 mois après la défaite de Wade. Comment comprendre, de la part d’une personne douée de sens, qu’elle puisse quitter le candidat qu’elle a soutenu et qui n’a pas encore fini de s’installer pour être jugé ? Comment rejoindre celui que vous avez combattu en lui reprochant de vouloir placer son fils au pouvoir et moins de 3 mois après sa perte du pouvoir, vous dites aimer ce fils combattu au point de créer un mouvement de soutien pour lui ? Tout cela est faux, le pds a accepté dans le sein de ses seins, des informateurs du pouvoir.

  5. Élémentaire, après que nous ayons libéré Mademoiselle Fatou Binetou Sylla de Tambacounda de la prison ( en liberté provisoire ) suite à la plainte déposée par Hélène Ndella Chaupin. Bien sûr qu’il est prévisible que ces accusations sortent en ce moment car tout le monde sait qu’il s’agit d’une bêtise qui peut être une connivence avec le pouvoir. Alors, à la chute médiatique d’Hélène, il fallait sortir une « artillerie  » pour les nuls qui n’attendent que des mots à sensation. En plus, malgré les ruses d’Hélène, nous sommes parvenus à démontrer et à communiquer pour sensibiliser les Sénégalais internautes. Mais au juste, à qui profite ses accusations et l’emprisonnement de Fatou Binetou Sylla ? Au gouvernement évidemment et à Hélène. Pour notre « combat » contre le Président WADE, que l’on me montre une carte d’un parti politique que je détiens ou un article émanant de moi avant mars 2012 (perte du pouvoir du PDS et du Président WADE ). Cependant, je profite de l’occasion pour lancer une quête aux bonnes volontés pour couvrir ma maison à Simbandi – Brassou qui n’a toujours pas de toit depuis trois ans. Cette maison risque de s’écrouler malgré les 60 millions supposés du diffuseur de cette « information  » d’escroquerie. Et à mon avis, 1000 Euros suffiraient à faire la charpente et à acheter les tôles. Toutefois, pour parer à une seconde escroquerie, je demande aux journalistes de se rendre à Simbandi – Brassou pour photographier mon bâtiment qui entrain de tomber. Et pourtant, toute cette de la maison qui va tomber est vraie et réelle. Vive le Sénégal, vive la démocratie et vive l’Etat de droit sans la CREI ( Comité des Rancuniers de l’Etat pour l’injustice ). Moussa Mané, Responsable de la Cellule de Communication Ass-kaw ( Action des Soutiens et de Solidarité à M. Karim WADE et de ses codétenus ). http://www.ass-kaw.org. Pour les donateurs, vous pouvez vous adresser à Hamedine Bâ, avec chacun ses moyens. 5 ou 10 €, chacun en fonction de ses moyens pour que ma maison ne tombe pas à Simbandi – Brassou.

Les commentaires sont fermés.