Une tornade saccage une école…Aucune autorité sur les lieux : Kédougou, ce n’est pas Dakar, l’Etat s’en fout (photos)

Et si c’était à Dakar ? Le ministre de l’éducation, le gouverneur et le préfet allaient courir pour faire figurer au premier plan des personnes attristées par la destruction d’une école. Mais comme cela se passe à plus de 700 km de la capitale, l’Etat du Sénégal n’en a cure. A Kédougou, une école détruite n’a de visiteurs que des moutons. Regardez bien les photos et vous verrez des moutons compatir à la douleur des parents d’élèves qui doivent tout refaire avant la rentrée des classes. le Gouverneur de région, le préfet et les personnalités ont laissé la place aux moutons…Thiey Sénégal ! Kédougou, la Casamance, Tamba sont des zones trop lointaines pour les autorités qui de Dakar. Suivez la correspondance du reporter de xibaaru à Kédougou (Photos & textes de Adama Diaby)

Kédougou : A Dimboli, les toits de deux salles de classe s’envolent

L’hivernage s’installe progressivement dans le département de Kédougou et commence déjà à faire des dégâts. L’école élémentaire de Dimboli en a fait les frais la semaine dernière.
Les premières pluies enregistrées jusque-là dans le département de Kédougou n’ont pas fait que du bonheur. A Dimboli, deux salles de classe ont été décoiffées de force par la tornade qui s’est abattue sur cette commune quelques jours avant le démarrage du CFEE. Le vent fort qui a soufflé cette nuit a laissé des séquelles à l’école élémentaire. Les dégâts sont importants.
Une nouvelle équation pour le conseil municipal
« C’est vraiment regrettable. Voilà une nouvelle équation qui se pose au conseil municipal de Dimboli. Il va falloir trouver vite des moyens pour refaire les travaux avant la rentrée des classes en octobre. Nous lançons un appel aux bonnes volontés qui pourraient nous donner un coup de main pour résoudre ces genres de problèmes récurrents dans le secteur de l’Education dans la région de Kédougou. Souvent, les entrepreneurs qui font ces travaux ne connaissent pas bien les réalités du milieu .C’est pourquoi, leurs travaux ne résistent pas » a indiqué M Fodé Keita, le maire de la commune de Dimboli.
Contrôle des entreprises, c’est le laisser aller total
Le manque de rigueur et de contrôle citoyen des différents acteurs de l’école dans le suivi des travaux de construction de salles de classes offrent aux entrepreneurs une large capacité de manœuvre à livrer des bâtiments avec un goût d’inachevé. Photos…

école kédougou 1école kédougou 2école kédougou 3
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com