Une presse du Palais tombe en ruine…Laye Bamba Diallo et Mamadou Omar Ndiaye dans la dèche totale

Voici un groupe de presse qui a reçu des millions du Palais pour créer une radio et un quotidien. Mais ses dirigeants sont aujourd’hui dans une impasse et attaquent même le président de la République.
Le Groupe de presse créé par Mamadou Oumar Ndiaye (M.O.N) et Abdoulaye Bamba Diallo, Global Media Communication (Gmc) est dans les eaux troubles. La boîte à des difficultés financières et les deux « ténors » de la presse ne parviennent plus à honorer leur engagement vis à vis de leurs employés. Ils n’ont pas encore payé les salaires du mois de novembre et ils ne communiquent pas sur les retards qui sont devenus fréquents. Pire, ils ont fait vendredi une avance de 50.000 francs aux journalistes, techniciens, animateurs et autres sur leurs salaires. Des signes inquiétants pour un groupe qui a juste un an d’existence. Les deux « grands » journalistes ont montré leurs limites dans la gestion. Ces difficultés financières s’ajoutent à la longue liste de manquement. Les journalistes de la radio généraliste et ceux du Témoin travaillent dans des conditions difficiles : pas de téléphone, problème de mobilité entre autres. Les travailleurs de la boîte sont inquiets car l’administration générale n’a donné aucune explication sur le retard des salaires. On est le 22 du mois et on attend toujours.
Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. On comprend pourquoi la prostitution journalistique est à la mode. Combien de journalistes baissent leur pantalon maintenant ?

Les commentaires sont fermés.