Un saoudien accable le commissaire au Pèlerinage : « Les Sénégalais ont négligé leurs morts, je ne sais pas pourquoi »

Ils sont nombreux les pèlerins sénégalais morts en Arabie Saoudite. Et la preuve vient d’un responsable d’un des plus grands hôpitaux se trouvant aux lieux saints de l’Islam.
Notre ARI (agent de renseignement infiltré) qui, bien que n’étant pas sur le lieu du drame qui a endeuillé la Oumma Islamique, a été approché par un saoudien qui a bien voulu lui faire voir les chiffres réels des pèlerins décédés lors de la bousculade de Mouna.
Le saoudien qui a bien voulu garder l’anonymat, a conduit notre ARI dans deux hôpitaux : L’hôpital El Malick Abdoul Aziz et l’hôpital El Muhaisham.
Et là ce que notre ARI a vu frise l’entendement. Dans une première liste établie par les sources saoudienne et les étudiants sénégalais en Arabie Saoudite, il est fait état de 22 morts au moment où les autorités sénégalaises sont encore à 10 morts (chiffre officiel du commissariat au pèlerinage).
Hôpital El Malick Abdoul Aziz
Le responsable saoudien montre un corps décomposé
« Vous avez là un mort. Mais regardez le bracelet. Est-ce la couleur du drapeau du Sénégal ? »
Notre ARI remarque sur le corps décomposé, les couleurs nationales et lit « bureau 27 Sénégal ». L’ARI demande si les autorités sénégalaises sont passées par là…
Notre interlocuteur répond par la négative et ajoute que deux autres corps sont à la morgue.
Hôpital El Muhaisham
C’est l’horreur. Plusieurs corps en état de décomposition avancé portent des bracelets aux couleurs du Sénégal. Notre ARI a les larmes aux yeux. Il compte, un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit…Et il n’en peut plus…Les odeurs deviennent de plus en plus fortes car les corps « explosent »…
Notre ARI regarde les étiquettes : « cadavres non identifié »…Et pourtant les inscriptions sont claires sur les bracelets : « Bureau Sénégal »…
Apparemment les autorités de l’Ambassade du Sénégal et du commissariat au Pèlerinage ne sont pas passées par là…
Alors le Saoudien dit ceci : « وقد قال لي أحد الموظفين في المعيصم في إيواء المعسكر :السنغال يون أهملوا موتاهم ولا أدري ما السبب »
Ce qui veut littéralement dire : « les sénégalais ont négligé leurs morts, je ne sais pas la cause. »
Notre ARI, offusqué et meurtri, baisse les yeux et des larmes s’échappent…
Viyé Ismaël Sagara depuis la Mecque pour xibaaru.com

7 Comments

  1. Nous avons un état défaillant . On se préoccupe des félicitations de Barack Obama, de la FAO et on néglige la grande famille du Sénégal. Le réveil risque d’Être brutal. Ce commissaire s’il a le sang d’un vrai toucouleur ne devrait pas attendre qu’on le démette, il doit quitter dés qu’il foule Dakar. En effet un militaire n’abondonne pas ses troupes. Mais il est incompétent.

  2. Nous avons un état défaillant ce qui est plus que véridique. Mais à lire votre récit, ça me réconforte de l idée que j ai du non respect desinvoltant de l Arabie Saoudite vis à vis des pèlerins noirs .Parce que dans un pays comme celui,nous dire qu ils sont même pas foutus de mettre ces corps dans un bon état de conservation c est lamentable et irrespectueux d autant plus qu ils sont principaux responsables. Je pense que la oumma doit les demander des comptes à rendre.wa salam

  3. Dieu est Omniprésent, quand on ment pour porter préjudice à son prochain, pour son propre bénéfice ou le bénéfice d’un commanditaire, on vend son âme et sa dignité au Diable, et l’Enfer reste votre seule destin. Avis à l’auteur de ce torchon

  4. Soyez sérieux et arrêtez de mentir pour un sujet aussi délicat , croyez vous que les Saoudiens vont laisser les corps exploser dans leurs hôpitaux eux qui arrivent à climatiser des tentes .dans le désert .Vous avez le droit de mentir mais faites le bien .

Les commentaires sont fermés.