Un proche de Fada évacué par la police lors d’une réunion du PDS à Paris…Et il avait plein de gris-gris

Mon Dieu ! Eh oui, il faut évoquer le bon Dieu quand on parle de Fada et de ses fadaises. Modou Diagne Fada et ses réformateurs ne croient ni en DIEU ni en Abdoulaye Wade. Ils croient aux fétiches et amulettes en tous genres qui se réclament des pouvoirs obscures.
Le coordonnateur des réformateurs se réclamant de Fada a été fouillé par la police française à Paris…Mais il n’avait que gris-gris entre ses hanches et ses genoux…Et pourtant c’est lui-même qui a appelé la police. Il voulait perturber une réunion légale du PDS. Mais la police a vu son sale jeu et l’a évacué…Voici le compte-rendu du correspondant de xibaaru…
Reportage…

La réunion organisée par le Parti Démocratique Sénégalais ce Samedi 12 septembre à Paris dans le 15ème arrondissement, rue Vasco de Gama, a été riche en mouvement. En effet, les libéraux de Paris préparant leur conférence du 19 Septembre sur la détention arbitraire, ont vu débarquer un spécimen, une espèce en voie de disparition, le pseudo fiscaliste qui vit dans une taudis de 9m2 en Seine Saint Denis. Je veux nommer Oumar Sadio Cissé. Le mec exclu du Pds France par une assemblée Générale du 29 Août 2015 à l’unanimité, a cru bon de s’inviter à la réunion de ce samedi. Mais mal lui a pris, un pseudo juriste qui ne maîtrise pas le fonctionnement élémentaire de la justice française.
Retenez votre souffle ! Ce fut l’arroseur arrosé, il a appelé la police pour faire évacuer la salle, mais c’est cette dernière qui l’a ramené manu-militari avec ses deux amis à savoir Cheikh Diakhabi et un autre sans papier non identifié. Le fait insolite est la découverte de nombreux gris-gris et amulettes autour du rein de M. Cissé lors de sa fouille corporelle. Comme disait l’autre « à la sénégalaise quoi ». La police leur a intimé l’ordre de ne plus s’approcher des salles de réunion de la Fédération PDS France.
Quelle honte ! Fada est averti…. Eupeuteuleuw

Aïssatou Doucouré pour xibaaru.com

1 Comment

Les commentaires sont fermés.