Un ministre de la République en pleine crise conjugale…Après 10 mois de mariage seulement

C’était le mariage du siècle au Sénégal ! Il y a exactement 10 mois de cela qu’un ministre de la république prenait pour épouse une belle femme, bien née avec une cuillère d’or dans la bouche et surtout de classe exceptionnelle car évoluant dans un métier très prisé.
Selon notre ARI (agent de renseignement Infiltré) qui avait été le premier à révéler ce mariage qui a été scellé non loin de l’Université de Dakar (UCAD), cette union bat de l’aile. Rien ne va plus entre le monsieur et sa dame.
Selon notre ARI (agent de renseignement Infiltré) qui flaire tout ce qui bouge dans la République, l’homme qui gère sa carrière professionnelle au détriment même de la sacralité des liens du couple, trouve son épouse trop matérialiste. Et pourtant cette dernière n’est pas née pauvre et est responsable d’un cabinet qui marche bien.
« Mais quand un homme va jusqu’à dire que son épouse est trop « matérialiste », cela dénote de l’inélégance et de l’irrespect » déclare notre ARI qui cite les sources proches de la dame…Qui soulignent aussi que le ministre est un homme très avare qui ne suit pas le mouvement de shopping de Madame entre l’Europe et les USA.
Pour l’instant le ministre assume mais la dame est dans tous ses états car elle se sent pris au piège…Mais connaissant l’homme, rien de cela ne peut être imprévisible.
Pour rappel, ce ministre est un récidiviste en matière de « dérèglement matrimonial », quand on se souvient de son mariage avec une fille d’un grand dirigeant de l’Afrique Centrale, uniquement pour être dans les grâces de ce dernier. Nous avons décidé de taire le reste de l’histoire…
Pour l’instant, la dame n’a pas encore quitté le domicile conjugal, mais ses jours y sont comptés. Et si cela se produit, elle dira certainement ouf. ……. enfin !
Penda Sow pour xibaaru.com

4 Comments

  1. c’est le ministre de l’intérieur avec maitre tamaro seydi, c’est un secret de polichinelle à dakar, tout le monde parle de ça dans les salons

  2. Au moins il a le courage. Qu’il se libère et qu’il continue sa vie. Ou est le mal ? Quand on est pas heureux on part et c’est tout.

Les commentaires sont fermés.