Un journal français alerte : « avec ces fous d’Aqmi, le Sénégal doit se préparer »

Dans un article intitulé « Attentat de Grand-Bassam. Mali, Burkina, Côte d’Ivoire… à qui le tour ? » et repris par l’hebdomadaire français, le Courrier International, le journaliste Ahmed Bambara alertent les autorités sénégalaise en ces termes : « Le Sénégal doit se préparer, car selon les spécialistes, après le Mali, le Burkina, ce sera au tour de la Côte d’Ivoire et du Sénégal. La question, c’était de savoir, qui de la Côte d’Ivoire ou du Sénégal serait le premier. On est désormais fixé. Le Sénégal, bien que sous la percée de salafistes, vit un islam noir et modéré ou cohabitent de puissants mouvements maraboutiques. Mais avec ces fous d’Aqmi, le Sénégal doit se préparer. ».

Et cette alerte est prise au sérieux par l’ambassade de France au Sénégal qui a envoyé un mail hier lundi, à tous leurs ressortissants pour les inviter à plus de vigilance. Dans ce mail, les diplomates écrivent : « les évènements tragiques en Côte d’ivoire nous invitent à renforcer notre vigilance face au risque sécuritaire dans la sous-région. L’ambassade et le consulat sont pleinement mobilisés et feront appel à leurs agents à tout moment avec un préavis immédiat en cas de crise. Nous disposons, pour toucher notre communauté, de 4 canaux de communication : le tweet-FranceoSenegal et consulFRdakar, pour des informations d’ordre spontané et informel, le courriel pour une information développée et qui recommande les conduites à tenir, le Sms pour communiquer instantanément, s’il devait être activé, le numéro de la cellule de crise de l’ambassade vous serait transmis par ce biais ; et les sites internet de l’Ambassade et du Consulat général recensant toutes les informations utiles (conduite à tenir, numéro de crise et adresse électronique d’urgence une fois activés…). En cas de crise, ces différents canaux seront activés de façon concomitante ».

Selon plusieurs observateurs, « les autorités Sénégalaises devraient renforcer la sécurité autour des bâtiments administratifs, hôtels et sites touristiques ». Mais certaines sources indiquent que les chefs religieux doivent lancer des appels à la vigilance et mettre à contribution leurs fidèles…

Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

1 Comment

Les commentaires sont fermés.