Un grand faucon du Palais est à l’origine du départ de Makhtar Cissé…Il est sur la photo et près de sa victime

C’est dommage mais l’entourage du Président de la République n’aime pas les hommes compétents, travailleurs et rigoureux. Les faucons du Palais préfèrent avoir comme collaborateurs des personnes manipulables, cancres, dormeurs. Ils ont toujours choisi comme compagnons des gens sur qui ils peuvent exercer toutes sortes de pressions pour satisfaire leurs sales besognes. Et pour arriver à leurs fins, ils ne cessent de murmurer à l’oreille de Macky, le naïf. Et comme le Chef de l’Etat est prêt à tout pour s’assurer un second Macky, il est toujours prêt à couper des têtes pour baliser sa voie.
Tout le monde le reconnaît, Mamadou Makhtar Cissé, l’ancien Directeur de Cabinet du Chef de l »état est un intellectuel, travailleur, humble, sobre, digne, serviable mais rigoureux. Il n’est ni manipulable ni corruptible. Et çà le Chef de l’Etat Macky Sall le sait très bien.
C’est vrai que face aux coupures de courants, Macky, le poltron a paniqué car sentant la pression populaire sur ses épaules.
Ainsi, Il a procédé à un réaménagement du gouvernement qui ne répond à aucun critère. C’est un jeu de gymnastique non synchronisé qui donne l’air d’un chef qui ne maîtrise rien du tout. Le cas de Makhtar Cissé qui ne cesse d’occuper le débat sur l’étendue du territoire a poussé xibaaru en a savoir un peu plus sur cet homme qui a servi le Chef de l’Etat avec dévouement et loyauté. D’après nos sources c’est le maure du Palais, l’homme aux coups d’état rampant et aux coups fourrés accompagnés de ses féroces faucons qui auraient fait la guerre à Makhtar Cissé. Ce clan composé essentiellement de théoriciens menteurs aurait convaincu le naïf Macky de se séparer de son fidèle et brillant Directeur de Cabinet. Ces voyous auraient travaillé l’esprit et l’oreille de Macky afin de se séparer de Makhtar Cissé qui n’aurait ni une base politique ni la carte de l’APR. Sa rigueur et son respect des règles de l’administration ne seraient pas non plus du goût des faucons sous la conduite du maure que la cigarette risque de terrasser. C’est dommage mais en écoutants des bandits de grands chemins nichés au Palais, le président Macky Sall a sacrifié un digne et grand serviteur de l’État.
Sidy Niang pour xibaaru.com