Un diplomate Sénégalais tabassé par des flics tunisiens…La Tunisie, le pays où le noir est toujours esclave

Une vidéo postée samedi a montré un homme de race noire tabassé par des policiers tunisiens à l’aéroport de Tunis. La vidéo est accompagnée de ce texte : «Un homme qui serait un diplomate Sénégalais a été sauvagement tabassé à l’aéroport de Tunis Carthage, il y a deux jours, par des policiers tunisiens. Il s’en est tiré avec de graves blessures. Des Sénégalais vivant à Tunis soutiennent qu’ils vivent toujours ce genre de situation. Et que si les diplomates ne sont pas épargnés, inutile de penser que les policiers tunisiens auront des scrupules à tabasser de simples voyageurs. « Nous voulons que toute la communauté internationale sache ce que les étrangers vivent en Tunisie, et le laxisme de nos autorités. Les Tunisiens sont de véritables racistes », déplore un Sénégalais qui a assisté à la scène».
Nos confrères du Pop qui ont entrepris de creuser ont finalement pu glaner quelques «xibaar» pour mieux camper ce qui s’est passé le jeudi dernier à l’aéroport de Tunis Carthage.
Le Diplomate
Le monsieur est bel et bien diplomate à l’ambassade du Sénégal à Tunis. Il s’appelle Ousseynou Fall, est conseiller en charge des affaires de protocole et semble être victime d’un acte de racisme anti-noir qui se développe d’ailleurs de plus en plus dans ce pays. Le jeudi donc, selon nos capteurs, Ousseynou était parti accompagner un de ses amis à l’aéroport. Arrivé, il a payé le tarif affiché par le taximètre. Mais-là, surprise, le taximan voulait plus que ce qui était affiché. Le diplomate sénégalais dit niet. Alors le taximan appelle un policier et lui dit que le client a refusé de payer. Sans tenter de savoir, le policier lui demande d’aller au poste de police. Et pendant qu’ils s’y dirigent, le policier le somme en le bousculant de hâter le pas. Le diplomate sénégalais lui dit qu’il ne peut pas puisqu’il est accompagné de son fils qui est en très bas âge (un enfant d’environ 2-3 ans).
La baston
Là les bousculades laissent place à une véritable molestation. Le diplomate est tabassé devant son très jeune fils. Et même le fait qu’il dise qu’il est diplomate et qu’il sorte sa carte diplomatique n’y feront rien. Il sort des griffes de son bourreau la lèvre inférieure fendue. Il n’a été libéré qu’après que l’ambassadeur sénégalais sur place est monté au créneau. D’ailleurs Ousseynou Fall qui a été par la suite amené en clinique a bénéficié d’un certificat médical qui atteste de la brutalité policière qu’il a subie. En tout cas, selon nos capteurs, l’ambassadeur du Sénégal à Tunis a élevé une vive protestation à l’endroit des autorités tunisiennes alors qu’Ousseynou Fall, pour sa part, a porté plainte pour donner une suite judiciaire à cette affaire de coups et blessures volontaires qu’il a subis, mais aussi la violation de son immunité diplomatique. Selon toujours nos capteurs, ici au Sénégal, le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur suit de très près cette affaire qui est en «violation de toutes les conventions internationales» sur le statut des diplomates. D’ailleurs, selon nos capteurs, tout le corps diplomatique africain accrédité à Tunis est très remonté car ce n’est pas la première fois qu’un acte de ce genre a lieu sur un de ses membres.

Source le Pop