Tout le monde accuse Jeune Afrique…Mais oublie celui qui est à l’origine du Scandale ? Un porte-malheur

Le Magazine panafricain qui était en perte de vitesse a repris du poil de la bête grâce à sa caricature sur Cheikh Ahmadou Bamba.
Mais ce que les Sénégalais doivent savoir : c’est que « Jeune Afrique » ne s’est pas levé de si beau matin pour écrire sur Cheikh Ahmadou Bamba. Il y a eu quelque chose qui a poussé le caricaturiste Glez à pondre son ignominie sur l’homme de tous les siècles au Sénégal.
L’origine du mal
On ne passera pas quatre chemin pour trouver l’origine du mal…C’est Wally Balago Seck.
Ce jeune efféminé qui a réussi au vu et au su de tous les chefs religieux à imposer ses homosexuels et leurs danses. Et progressivement Wally est monté à la vitesse supérieure. Il sort dans une vidéo sur un site people et se fait victime. Le Sénégal console Wally. Et deux jours plus tard, on caricature le personnage le plus adulé du Sénégal : Serigne Touba.
Et comble de malheur, tout le monde parle de « Jeune Afrique » mais les gens oublient pourquoi le magazine a écrit cela. Le seul responsable, c’est Wally Balago Seck.
Jusqu’où ira-t-il ?
Wally protège les homosexuels et le lobby protège Wally…C’est donnant donnant.
Il a réussi à imposer la danse des Kobas (les homos)…
Il a imposé les soirées des homos à Penc mi…
Il veut imposer la féminisation de la société sénégalaise…
Et cela passe nécessairement par la destruction de nos socles de valeurs et de nos repères religieux…
Et Wally et ces imbéciles ont commencé par Serigne Touba…
Mais le Cheikh se défendra tout seul !
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com