Thérèse Faye traitée de « Hurleur APR » qui fait HONTE à la jeunesse

A cette ainée qui ne me donne guère envie de la prendre en exemple.

Mme Thérèse Faye pour vous nommer, pourriez-vous faire preuve de respect envers le peuple sénégalais et surtout à l’égard de cette jeunesse que vous prétendez représenter en intervenant dans ce sujet qui est notre pétrole ? Il est de votre droit de citoyenne d’intervenir dans le débat, mais en apportant des arguments techniques plutôt que des invectives indignes d’une femme mariée qui doit respect et à laquelle on souhaite devoir respect.

Devant des preuves tangibles de mauvaise gestion de nos ressources naturelles en l’occurrence notre pétrole, ne pensez-vous pas qu’il y ait dans notre pays des autorités plus habilitées à répondre  aux questions que se pose le peuple ? Je pense en jeune responsable qui tient à l’éthique et au respect des principes de la démocratie, que votre incompétence affichée devrait vous conduire à vous taire et à laisser les personnes qui en ont les capacités techniques et intellectuelles faire le débat. Et vous restez donc dans vos hautes qualités de « hurleur APR » en évitant toutefois de devenir complice de ceux qui mettent en péril les ressources qui nous appartiennent d’abord à nous jeunesse du Sénégal.

Ah j’ai juste oublié que vous omettez assez souvent cette notion d’Homme (ou de Femme) qu’il faut à la place qu’il faut. Ben oui à défaut vous ne seriez pas devant des micros et caméras à jouer à l’avocate sur des sujets que vous ne maitrisez pas. A quoi devez-vous votre fonction actuelle de directrice de l’Agence de la case des tout-petits ? Utilisez vos hurlements pour d’abord justifier votre poste actuel.

Mme Thérèse Faye, je vous lis et écoute assez souvent et j’avoue que vous me faites honte en tant que jeune femme. Veuillez remarquer que vous, aussi peu éloquente et respectueuse que vous êtes je vous vouvoie et vous appelle madame. Ceci est le caractère primaire du respect. Ne vous présentez pas comme un voyou.

Quant à M. Abdoul Mbaye, je vous laisse aller interroger Google qui vous dira qui il est, d’où il vient et ce qu’il a fait jusque-là. Il n’apprécierait nullement que je prenne des minutes à faire ses louanges alors que je pourrai les utiliser à réfléchir sur la problématique de l’emploi des jeunes au Sénégal, sur la situation de nos écoles et universités avec la prochaine rentrée scolaire, du taux de jeunes femmes qui meurent du cancer du col de l’utérus, des jeunes femmes qui ont besoin d’aide dans leur village devant un fort taux de décès lors des accouchements dus au manque de moyen.

Sachez que vos incorrections peuvent être reprises par tous et contre vous. Au besoin je n’hésiterai pas à le faire. Alors contentez-vous de rendre compte de vos résultats à la tête de l’agence que vous dirigez, et n’ouvrez plus la bouche que pour aller rendre visite à votre dentiste.

Et enfin j’espère vraiment que nos enfants dont vous êtes directrice de leur école ne vous prendront jamais comme référence.

Bien cordialement

Yaye Fatou Sarr

Conseillère- pool jeunesse du Président Abdoul Mbaye