Terribles révélations d’un ministre :  » Macky a craqué dans sa voiture…Il doit virer le ministre de l’Intérieur « 

Après avoir reçu des jets de pierre de la part des étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le chef de l’état Macky Sall s’est  » bunkerisé  » dans ses appartements privés en ruminant sa colère. Pendant ce temps, un haut responsable du gouvernement qui dinait aux chandelles avec sa douce moitié dans un restaurant situé sur la VDN
(Voie de Dégagement Nord) faisait de terribles révélations sur sa table sans savoir que les oreilles de notre ARI (agent de renseignement infiltré) étaient cachés juste à côté de lui.
C’était le samedi soir…Et ce grand parleur, le ministre savourait un succulent dîner en compagnie de sa femme et de quelques amis dans un restaurant réputé pour ses grillades. L’homme qui voulait se gausser qu’il était un proche de Macky a lâché une phrase qui fait froid dans le dos : « Macky est trop faible c’est pourquoi il a craqué dans sa voiture ».
L’homme qui semble avoir une dent contre la sécurité du Président de la République de rajouter : « Il est temps que Macky prenne ses responsabilités en virant le Ministre de l’Intérieur qui a mis sa vie en danger. Il est inadmissible que la première institution du pays reçoive une telle humiliation… »
L’homme réputé pour sa haine envers Wade et son alternance, n’arrêtait pas de critiquer les renseignements généraux et les services de sécurité qui, d’après lui, ont échoué sur toute la ligne. D’ailleurs ce gros parleur va se faire entendre bientôt à travers un évènement qu’il prépare pour caresser Macky dans le sens du poil.
A Macky de faire la différence entre ses vrais collaborateurs qui sont prêts à donner leur vie pour lui et ses « faux » collaborateurs qui veulent juste profiter de son fric puis l’insultent dès qu’ils sortent du palais.
Carole Ndiaye pour xibaaru.com

6 Comments

  1. C’est drole comment les analystes et autres journalistes tentent de trafiquer la mémoire historique du Sénégal.

    En 2011 et 2012 des opposants ont mis Dakar et sa banlieue à feu et à sang en mettant des jeunes en avant sans que Wade manipule la justice pour les punir et pourtant certains d’entre eux devenus ministre ont plastronné devant les caméras de télévisions pour dire qu’ils sont coupables.

    Dès lors pourquoi s’étonner que des caillassage survenus contre le Président Wade en 2012 à Nguéniène et Fatick ne surviennent pas en 2015 à l’UCAD surtout que Macky Sall a lui même transformé cette visite sollennel du Président de la République en visite politque du Président de l’APR par le remplissage de l’UCAD avec des militants.

    Donc ceux qui ont jeté des pierres l’ont fait contre le leader de l’APR et non contre l’institution présidentiel.

    Ceux qui s’émeuvent et louent le sang froid des services de sécurités du Président, oublient que c’est la même sécurité républicaine qui gardait le Président Wade.

    Si ce pays veut sortir de ce cycle de violence dans lequel il s’achemine tout droit, il faudrait que le régime de Macky Sall cesse d’instrumentaliser les forces de sécurité, les corps constitués et la justice contre ceux qui en sont pas d’accords avec lui.

    Wassalam

Les commentaires sont fermés.