Tamba : l’école élémentaire et le daara de Katop écrasés par un vent violent (Deuxième partie)

L’école de Katop et le daara sont presque railler de la carte scolaire de Tambacounda. C’est le vent violent qui a soufflé dans ce village qui soufflé ces établissements. Celui élémentaire souffre de ces deux cours, CI et CM2. La construction qui soutenait jusque-là, a cédé à la pression de ce vent qui ne voulait rien laisser à son passage. C’est ainsi qu’une des classes s’est complètement affaissée. Le zinc et le fer qui soutenait le toit se sont tous retrouvés dans le décor, adossé à un gentil arbre qui a soutenu la pression du vent. L’inquiétude s’est déjà installée car les élèves de CM2 en ont encore pour quelques semaines de cours avant le CFEE prévu en début juillet. Car la seule classe qui reste a presque son mur avec des cassures de partout. Aucune solution pour permettre à ces potaches de continuer les enseignements apprentissages. Ce diable vent n’a pas épargné le bâtiment qui servait de classe pour l’enseignement arabe. Une classe qui s’est aussi affaissée et les tables broyées par le poids du mur. A Katop, Maitre vent a fini de dicter sa loi en déclarant la fin anticipée de l’année scolaire. Pauvres potaches ! Diable vent vous servira de leçons.

daara tamba
Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com