Sonko pourri la Tabaski de Macky…

L’affaire « Sonko » s’est invitée lors de cette tabaski….Du côté de l’opposition comme du pouvoir.

Idrissa Seck, le patron du Rewmi a fait trois propositions au Chef de l’Etat Macky Sall. Et sa première proposition fut celle de la réhabilitation de l’inspecteur des impôts et des Domaines, Ousmane Sonko, par l’annulation du décret présidentiel officialisant sa radiation définitive de la fonction publique du Sénégal…

Et Idy a été le seul opposant, en ce jour de fête, de demander au Chef de l’Etat de revoir sa position sur l’affaire Ousmane Sonko, même s’il doit faire usage de sa « clémence »…

Mais d’un autre côté le Gouvernement se réjouit de la décision prise à l’encontre de l’inspecteur des impôts et domaines car selon son ministre de tutelle, Ousmane Sonko n’a eu que ce qu’il mérite, car «on ne peut pas être un fonctionnaire de la République et passer tout son temps à s’attaquer à la première institution du pays qui est le Président de la République».

En marge de la prière de l’Aid-El-Kébir, le ministre de l’Economie, des finances et du Plan est d’avis que ledit fonctionnaire qui est par ailleurs patron du parti Pastef (Patriote du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité a cherché à se faire politiquement un nom en divulguant des secrets d’une administration.

« Les  questions doivent d’abord se régler à l’intérieur des administrations. Notre administration fait partie des premières administrations à avoir un syndicat. Le cas Ousmane Sonko, j’en parle avec beaucoup de peine. Il a failli à plusieurs reprises à son obligation de réserve. Il a failli aussi à ses engagements vis-à-vis de l’Etat. En tant que haut fonctionnaire, nous sommes dépositaires de beaucoup d’informations, de beaucoup de secrets, chacun dans son domaine. Nous sommes dans un pays, où chacun dans la limite des responsabilités  qui lui sont confiées, détient un certain nombre de secrets. Il est alors inadmissible d’utiliser ces informations  surtout pour se faire un nom sur le plan politique. Cela est tout à fait répréhensible!» a déclaré, Amadou Ba le ministre de l’économie…

Affaire Sonko…L’Etat en parle et l’opposition en parle sauf Wade et Karim respectivement leader et candidat du PDS, premier parti d’opposition au Sénégal.

Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. LA MEILLEURE MANIÉRE D ‘EN PARLER C’ EST DE LE SOUTENIR FINANCIÈREMENT ET DE LUI DONNER L ‘ASSEMBLÉE NATIONALE A LA PLACE DE NIASS QUI EST LA POUR DÉFENDRE SON ENTREPRISE PÉTROLIÈRE ITOC…AMADOU BA EST UN HOMME INDIGNE…DE MÊME QUE ABDOULAYE DAOUDA DIALLO….SANS OUBLIER MANKEUR NDIAYE….ILS ELOIGNENT MACKY…MACKY RISQUE AVANT LA FIN DE SON MANDAT…ON NE JOUE PAS AVEC LA DIPLOMATIE…LA SECURITE….LE PETROLE….L ‘ TECHNICISME… TANOR A FAIT PARTIR DIOUF IL FERA DE MEME POUR MACKY SINON PIRE.VOILA LA VÉRITÉ…LA JUSTICE DIVINE EST IMPARABLE….SONKO EST UN FILS DIGNE DE SON PEUPLE…IL APPARTIENT AU PEUPLE DIGNE DE LUI….IL EST ENTRE DANS L HISTOIRE PAR LA GRANDE…AIDONS LE A Y RESTER ETERNELLEMENT….LA JUSTICE DIVINE EST IMPARABLE….

Les commentaires sont fermés.