Serigne Mbaye Thiam doit quitter le gouvernement…Il a « tué » l’école de Macky Sall

Le Ministre de l’éducation nationale doit démissionner, l’année scolaire 2015/2016 est un échec

Le ministre de l’éducation nationale doit tirer les leçons de l’année scolaire 2014-2015 et opter une attitude conséquente. En effet, c’est l’une des pires années scolaires que le Sénégal ait connues et ça a été un échec à tout point de vue. Du quantum horaire aux résultats scolaires, tout est en deçà des attentes et des objectifs fixés. Mais pour certains observateurs et la plupart des sénégalais, ce n’est point une surprise ; c’est tout simplement le résultat d’une année scolaire saboté et mal gérée par le gouvernement. La situation de confrontation qui a prévalue au cours de cette année est la cause de ce que le pays vit en ce moment. Et au lieu de s’occuper du mal, on se permet d’aller faire la fête à l’université. Les résultats scolaires sont à l’image de l’année scolaire. Du CFEE au BAC en passant par le BFEM, les résultats ne sont pas ce que l’on attendait en 2015. Cela montre que la question de l’éducation n’est pas considérée comme une priorité dans ce pays. L’état et les syndicats ont pris en otage des enfants qui n’ont rien à voir dans une guerre de politiciens qui gèrent le système. L’amateurisme et l’incompétence ont pris le dessus sur les fondamentaux d’une éducation de qualité et le résultat est là. Comment peut-on compenser trois à quatre mois de cours perdus en une semaine ? Le gouvernement a joué et a perdu sur ce coup-là. De Février en Mai, les élèves n’ont pas fait correctement cours à cause de la grève du grand cadre des syndicats de l’enseignement et pour « sauver l’année » le Ministre de l’éducation, dans une démarche non approuvée par les acteurs du système, a décrété la prolongation de l’année scolaire de sept jours. En réalité, cette prolongation a fait plus de mal aux élèves qu’elle ne les a aidés. Les apprenants, comme des cobayes, ont été jetés en pâture pour sauver les politiciens d’un échec sans précédent. Heureusement que les enfants sont assez intelligents et beaucoup d’entre eux s’en sont sortis tant bien que mal. D’ailleurs, pour les classes d’examen les professeurs ont fait des efforts pour rattraper le temps perdu mais qu’en est-il des autres classes ? Certains disent que c’est la catastrophe car le taux de redoublement risque d’être très élevé. Maintenant qu’on a « sauver » cette année, qu’est ce qui est entrain d’être fait 2015/2016 ? Apparemment rien et les enseignants attendent encore leur moment privilégié pour remettre ça et les enfants vont encore supporter les cafouillages des politiciens, ainsi va le pays de Macky.

L.Badiane pour xibaaru.com

1 Comment

  1. LA GREVE N´A PAS EU LIEU EN 2014-2015, C´EST VRAIMENT EN QUE NOUS IRONS EN GREVE: CAR RIEN N´A ÉTÉ ACQUIS, LE GOUBERVENEMENT NOUS A MENTI. NOUS AVONS HATE DE LA REVANCHE:

Les commentaires sont fermés.