Serigne Mbacké Ndiaye contre Karim Wade…Il n’a jamais cru en son innocence

Serigne Mbacké Ndiaye est le prototype de la bêtise matérialisée. Un être abject pire que Barabas qui a trahi Jésus Christ fils de Marie la sainte vierge…Car Jésus a accepté le sacrifice suprême jusqu’à refuser la grâce de Ponce Pilate…
Ponce Pilate était le consul de Jules César. Et il était chargé de juger Jésus.
« Dis-moi que tu es innocent…Et je te croirai » a dit ponce Pilate à Jésus de Nazareth…
Et, sans vouloir faire de comparaison mais seulement un exemple illustratif puisque le monde se réfère aux écrits bibliques et coraniques, Karim Wade a été trahi comme Jésus par Judas.
Et ce judas n’est autre que Serigne Mbacké Ndiaye. Il ne croit pas en son innocence c’est pourquoi il demande sa grâce.
Karim a refusé de parler de grâce présidentielle. Et il n’est pas le seul dans le PDS à réclamer la vérité à la place de la grâce : « Karim Wade ne veut pas d’une grâce présidentielle, mais de justice. Il m’a clairement dit : “Je ne veux pas de grâce, mais d’une justice transparente. C’était lors d’une visite à la Maison d’arrêt de Rebeuss », déclare la Présidente du Conseil départemental de Bambey, Aïda Mbodji lors du lancement de sa pétition pour la libération du fils de l’ancien Président de la République.
Mais Serigne Mbacké Ndiaye va à l’encontre de la volonté de Karim Wade et du PDS : « Je me demande si certains membres du Pds souhaitent la libération de Karim Wade, je lance un appel au Président Macky Sall d’être clément et d’accorder la grâce présidentielle à Karim Wade ».
Le vice de Serigne Mbacké Ndiaye se résume ainsi : il pousse Karim Wade à accepter la grâce…Et une grâce signifierait la reconnaissance des charges et de sa condamnation pour Enrichissement illicite.
Mais qui est cet homme pour demander à la place de Karim ce dont il ne veut même en entendre parler ?
Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Yalla souye défar dafaye mélni kouye yakh. Les masques des faux types, traitres et autres judas sont entrain de tomber un à un avant l’accession de Karim Meissa Wade à la magistrature suprême.
    INALLAHA MAANA.

Les commentaires sont fermés.