Scandale au ministère de l’Intérieur…Une vaste opération de fraude électorale se prépare

C’est une affaire très grave qui devrait interpeler tout le Sénégal sur la vaste fraude organisée par le parti APR (Alliance pour la République) en complicité avec les services du ministère de l’Intérieur.
L’information nous a été révélée hier. Des jeunes militants du parti démocratique du Sénégal (PDS) ont découvert une opération de confection de cartes nationales d’identité et de cartes d’électeurs dans les locaux de la permanence de l’Alliance pour la République (APR) à Pikine nord.
Dans les locaux de l’APR et non à la Mairie. Des cartes d’Identité et d’électeurs confectionnées dans une permanence de l’APR. Et cela avec la bénédiction du Préfet du département et de la Police qui dépendent tous du ministère de l’Intérieur. Les deux députés de l’APR, Salamata Corréa et Awa Niang, initiatrices de cette opération ne semblent nullement gênées par ce scandale : « Ce que nous faisions est légal, car c’est le sous-préfet qui a autorisé l’opération. S’ils veulent des éclaircissements, ils n’ont qu’à aller poser des questions au ministère de l’intérieur » déclare Salamata Corréa.
Comment est-ce possible ?
Un parti politique est une association d’individus et non un service de l’état ni un sous-traitant des services de l’Etat. Et les locaux d’un parti politique ne sont ni autorisés ni habilités à recevoir une commission de confection des cartes d’Identités.
Une opération similaire en 1998 avait été découverte aux Parcelles Assainies dans la maison d’une responsable du Parti socialiste. Et cela avait fait tellement scandale que le président Diouf avait limogé le patron de la DAF du ministère de l’Intérieur et les agents de police impliqués avaient été affectés à l’intérieur du Pays…
C’est comme si vous dites que des cartes d’Identité et d’électeurs sont confectionnées au siège du PDS…Imaginez-vous le tollé que cela créerait !
Mais comme c’est l’APR, tout est normal…Des cartes électorales peuvent être distribuées même à des étrangers qui vont voter pour l’APR en 2017…Une vaste opération de fraude électorale.
Mais dans un pays normal, le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo, et la DGPN, Anna Sémou Faye aurait dû démissionner.
Penda Sow pour xibaaru.com

3 Comments

Les commentaires sont fermés.