Scandale à Thiès…On « tue » des baobabs centenaires pour construire des…Maisons (Photos)

Une cité construite sur un cimetière de Baobabs centenaires
A Thiès Ouest, derrière la direction de l’élevage, on est en train d’abattre des dizaines de Baobabs centenaires, millénaires. Ils détruisent le poumon vert de Thiès Ouest et personne ne s’en émeut. Mme Ute Bocandé, férue de la protection de l’environnement sonne l’alerte et joint le correspondant de xibaaru.com.
C’est avec un cœur meurtri que Mme Ute Bocandé, une citoyenne désespérée de Thiès voit, ces Baobabs, ces Arbres s’affaisser sous la lame de ces tronçonneuses, des bulldozers sans pitié.
Des baobabs tués pour une cité
« Dans la folie la plus absurde, dans un laps de temps, détruisons notre patrimoine naturel sur la terre. Ils assassinent les Baobabs, un par un, c’est monstrueux .La cité Sidak Thiès Villeneuve sera implantée sur un cimetière, un cimetière de Baobabs, de Kadd, de tout un écosystème détruit sciemment, pour des raisons financières » se lamente-t-elle.
Le baobab qui est un sceau de la république du Sénégal mérite-t-il ce triste coup du sort. Cette espèce n’est-elle pas aussi bien protégée que le lion ?
« Tout ce massacre dans la logique d’une incroyable boulimie foncière. Cette destruction délibérée va à l’encontre de toutes les grandes déclarations des autorités publiques et des représentants élus du Sénégal.
A Thiès, il n’y a pas de pénurie foncière qui pourrait expliquer cette folie de destruction. Il me semble absurde que dans une logique financière, pour maximiser les gains, on puisse détruire un patrimoine écologique de telle envergure ».
Il faut sauver les baobabs de Thiès
« Il reste encore deux morceaux épargnés, au sud et au nord de la zone détruite. Et j’appelle les autorités à les protéger, à les garder, à les conserver, comme parc, comme petit poumon vert des nouvelles cités qui sont en train d’être construites. Mais je sais que mon appel sera vain, car l’appât du gain est plus fort que la cinquantaine de Baobabs encore en vie dans cette zone » préconise Mme Bocandé.

baobab 1baobab 2
Propos recueillis par Adama Diaby pour xibaaru.com