Rewmi apporte son soutient au Khalife Générall des Mourides : « La liberté d’expression ne justifie pas celle de blasphémer »

COMMUNIQUE REWMI

Le Président Idrissa Seck et le parti Rewmi expriment leur vive indignation et réprobation face aux agressions répétées contre nos valeurs religieuses et culturelles et condamnent fermement la publication de caricatures visant à dégrader nos symboles les plus précieux que représentent le prophète de l’islam et l’éminent guide Serigne Touba, Khadim Rassoul.

La liberté d’expression ne justifie pas celle de blasphémer, de blesser l’autre dans sa foi et dans sa croyance. L’irrévérence revendiquée par certains au nom de cette liberté d’expression est une faute méprisable et condamnable.

« Quiconque le veut, qu’il croit, et quiconque le veut qu’il mécroie » mais personne n’a le droit de dégrader et de piétiner la dignité d’autrui.
Fait à Dakar le 29 Janvier 2016
La cellule de communication