Revoilà le plus grand menteur du Sénégal dans l’affaire…Baldé

Pourquoi l’Etat s’entête sur le dossier Baldé ?

C’est vraiment une histoire à dormir debout…Comme les 47 milliards fictifs de Karim Wade découverts à Singapour par l’expert Pape Alboury Ndao…

Et figurez-vous que ce même expert qui est à l’origine du « mensonge du siècle » au Sénégal est celui-là même à qui a été confié le dossier d’Abdoulaye Baldé.

Alors il faut s’attendre aussi à un autre mensonge digne de cet inventeur…

Selon un quotidien de la place, le dossier Abdoulaye Baldé devant la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite) imparfaite que Macky veut réformer, va s’ouvrir bientôt avec les résultats de notre expert-menteur : « En effet, l’expert Alboury Ndao a déposé son rapport au greffe de la Commission d’instruction. Des sources renseignent que dans son rapport, ce dernier a passé au crible les relations présumées entre le maire de Ziguinchor et la société Delgas placée dans son patrimoine. Le même expert a scruté les mouvements observés dans les comptes de Delgas, d’Abdoulaye Baldé et de son épouse. »

Mais xibaaru vous propose du « déjà vu et lu ». C’est le journal L’OBS du jeudi 17 juillet 2014 qui nous renseigne sur la société Delgas…

« Il est versé dans le patrimoine de Abdoulaye Baldé, la société dénommée Delgas Assainissement dont la valeur est estimée à 1 milliard 116 millions par la CREI. Or, il relève des investigations menées par L’Observateur que le seul lien entre Abdoulaye Baldé et Delgas est que le propriétaire légitime de l’entreprise est le cousin du maire de Ziguinchor. Sinon, rien d’autre.

Il apparaît clairement à travers les recherches effectuées par L’Observateur que Gana Ngom est le seul et unique propriétaire de Delgas Assainissement, une entreprise installée à Mbour. En atteste l’exploit de la constitution de la société faite par le Cabinet notarial de Me Khady Sosseh Niang. L’histoire de la société remontée vers les années 96 après que le promoteur est revenu de la capitale Helvétique pour monter son propre business. Il avait commencé par l’importation de véhicules d’occasion de la Suisse. Une manière pour lui de préparer la mise en place d’une agence de voyages en relation avec les Tours operators. Une licence touristique à la poche, Gana Ngom commence par la location de ses véhicules aux Tours operators, mais le business est plombé par les évènements du 11 septembre 2001.

Deux prêts d’un ami suisse pour démarrer ses activités. Entre temps, survient l’éclatement de la Sones en trois entités. Devant le constat selon lequel la localité de Saly fait face à des problèmes d’assainissement, Gana Ngom s’engouffre dans la brèche et crée Delgas Assainissement, après qu’il est retourné en Suisse pour chercher la science dans ce domaine auprès de Laudet Assainissement. La technique de fonctionnement et de gestion des chantiers d’assainissement bien maîtrisée, le jeune promoteur décide d’investir le terrain, mais fait face aux premières difficultés : le financement du projet. Devant le refus des banques de s’engager dans l’aventure, Gana Ngom s’en ouvre au Groupe Guignard pour l’acquisition de deux camions aspirateurs de boue et fosses septiques. Le 29 mars 2003, il signe une reconnaissance de dette en faveur de son ami suisse contre le prêt de la somme de 12 millions pour acheter les engins. Dans l’acte de reconnaissance signé par les deux parties, le promoteur de Delgas Assainissement s’engage à payer mensuellement la somme de 400 000 FCfa sur une durée de deux ans et demi. Le business démarre, les premiers résultats sont satisfaisants. Le premier crédit soldé, le couple Guignard répond encore favorablement à la sollicitation de leur ami sénégalais. Une nouvelle rallonge de prêt de 15 millions 600 000 FCfa lui est accordée le 14 avril 2005 contre le versement mensuel de 300 000 FCfa sur une période 4 ans. Dans la reconnaissance de dette, Gana Ngom pourrait déduire de la dette le paiement de factures d’eau, d’électricité et autres charges de la maison de Michel Guignard, sises à Saly Niakh Niakhal.

Le plein dans les marchés publics. Ce n’est qu’à partir de 2008 que Delgas a commencé à avoir la confiance des banques. Le premier prêt consenti par un établissement financier intervient en 2008 avec un emprunt de 29 millions FCfa auprès de la Compagnie bancaire de l’Afrique de l’Ouest (Cbao). Un montant alors destiné à l’acquisition de deux camions hydro-cureurs de marque Scania et Daf.

En 2010, Delgas passe d’une entreprise personnelle de Gana Ngom à une Société uninominale à responsabilité limitée (Suarl). Un nouveau statut qui lui permet de gagner, en toute transparence, des marchés publics. »

Rassemblés par Penda Sow pour xibaaru.com

2 Comments

  1. Wallahi c’est Macky Sall qui manque de respect aux sénégalais. Parce que s’entêter à sertir dans la tête des sénégalais des mensonges tout ce qu’il y a de plus flagrants, en ne misant que sur la répétition des médias qui ont vendu leurs âmes et des experts en mensonges sans aucune foi, n’est qu’une insulte permanente aux sénégalais. Et c’est ce que Macky fait depuis 2012.

  2. MA CHERE PENDA SOW ,ALBOURY N’EST PAS UN MENTEUR ,MAIS IL EST SEULEMENT DEVANT DES VOLEURS A HAUT NIVEAU

Les commentaires sont fermés.