Révélations…Karim Wade poursuivi à Paris…Mais l’Etat va perdre son procès

Monsieur Antoine DIOME, l’agent judiciaire de l’Etat du Sénégal, Maître Simon NDIAYE, Maître William BOURDON et l’ancien bâtonnier Moussa Félix SOW seront surement ce matin à l’audience qui s’ouvre au Tribunal de grande instance de Paris et qui concerne les avoirs en France de Karim Wade et de son ami, Bibo Bourgi.

Il s’agit de deux appartements du 16ème arrondissement : l’un se trouve à la rue Émile Ménier et l’autre rue de la Faisanderie.
Au départ la CREI disait que l’immeuble la rue Faisanderie appartenait à Karim Wade. Mais après la CREI s’est résigné à réclamer un seul appartement, celui du 126 rue de la Faisanderie.

L’appartement de de la Rue Emile Ménier qui est parallèle à la Rue de la Faisanderie appartient à Bibo Bourgi.

Mais selon des sources proches du dossier, l’agent judiciaire de l’Etat va subir un sérieux revers aujourd’hui au tribunal si ‘audience n’est pas rejeté. « Le tribunal va classer le dossier sans suite car ces appartements ont été acquis bien avant l’arrivée de Me Wade au pouvoir. Et on n’achète pas des appartements avec l’argent qui n’a pas encore été acquis. Bibo et Karim ont eu ces appartements avant 2000. Même si l’échéance des prêts immobiliers a été soldée après 2000, les propriétaires concernés en ont fait l’acquisition avant que le président Abdoulaye accède au Palais. C’est la même chose que la résidence de Wade au point E qu’on a attribué à Karim. Wade l’a acquise bien avant d’arriver au pouvoir. L’agent judiciaire de l’Etat va prendre une raclée au tribunal…On se donne rendez-vous lundi soir si l’audience n’est pas rejetée. »

Après cette révélation, xibaaru a essayé de joindre ne vain l’agent judiciaire de l’état qui se trouve dans la capitale française selon les dernières informations…

Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Maky a fait une erreur de laisser les mains libres à certains membres de son entourage qui l’ont mis dans cette situation. Même un amateur pouvait savoir que les accusations ne tenaient pas la route. Tous ces gens emprisonnées et dépossédés de leurs biens sur des bases fausses. C’est du vrai gâchis. La crédibilité de la justice sénégalaise est totalement remise en cause pour plusieurs années. Elle aura du mal à s’en remettre.
    Toutes les plaintes déposées dans les pays développés ont été classées sans suite. Est-ce que Maky et son entourage croyaient sérieusement en la culpabilité de Karime ou bien est ce qu’ils se servaient de cela pour anéantir le PDS ?
    Ils ont oublié qu’au 21ème siècle on ne peut plus faire n’importe quoi. Ils ont été déboutés partout dans le monde sauf au Sénégal.
    Seul les vieux partis communistes sénégalais et les Yen a maristes connus pour leur ignorance continuent de croire aux accusations farfelues sur Karime

Les commentaires sont fermés.