Référendum : Les hommes en sursis…Mimi Touré, Mbaye Ndiaye, Seydou Gueye, Abdou Latif Coulibaly,

Ils ont perdu aux élections municipales de 2014 : Mimi Touré a perdu à Grand-Yoff face à Khalifa Sall devenu maire de Dakar. Mbaye Ndiaye n’a pas pu récupérer la mairie des Parcelles Assainies des mains de Moussa Sy, poulain de Khalifa Sall. Seydou Gueye a perdu à la Médina face à Bamba Fall, l’actuel maire de la Médina qui est aussi un membre de la coalition Taxawu Dakar de Khalifa Sall. Abdou Latif Coulibaly a perdu à Sokone face à Moustapha Gueye alias « Petit Gueye », candidat de la coalition « And Jappo suqali sookoon ».
Pourquoi sont-ils en sursis ?
Tout simplement parce qu’ils ont été les responsables APR qui ont perdu dans leurs fiefs respectifs avant d’être réhabilité par le chef de l’état à de hautes fonctions.
Mimi Touré
Elle a certes perdu son poste de premier ministre mais elle a été recyclée comme Envoyée spéciale avec tous les honneurs : elle dispose d’un cabinet à la présidence de la République. Une sanction positive pour « Madame accélérée ». Mais une seconde défaite au référendum devrait marquer sa mort politique au sien de l’APR. En politique, on peut avoir une langue fourchue mais quand on est improductif alors on ne vaut plus rien. Et Mimi est dans ce cas de figure. Si elle ne gagne pas, elle est bonne pour l’exil politique.
Mbaye Ndiaye
Personne ne connaît sa fonction exacte auprès du Chef de l’état. Pour certains c’est un des directeurs de cabinets politiques du président comme Mahmout Saleh. Mais disons qu’il est un ministre conseiller avec rang de ministre puisqu’il siège au conseil des ministres. Aux Parcelles Assainies, l’ancien ministre de l’Intérieur, Mbaye Ndiaye, par ailleurs responsable des structures de l’APR, avait mordu la poussière face au candidat de la liste Taxawu Dakar. Mais au nom de son militantisme, Macky l’avait réhabilité en le nommant à la présidence. Mais cette fois-ci, ce référendum sonne pour lui comme un glas car s’il ne renverse pas la tendance aux Parcelles c’est qu’il est un « bon à rien ».
Seydou Gueye
Laminé à la Médina, Macky avait dû le démettre de ses fonctions de secrétaire général du gouvernement pour le recycler à la présidence. Devenu aussi ministre conseiller très spécial, il siège aussi au conseil des ministres. Mais cette fois-ci les choses se compliquent pour lui. S’il ne gagne pas à ma Médina alors à quoi sert-il à Macky ?
Latif Coulibaly
C’est l’homme qui a été battu à plate couture chez lui à Sokone mais il a été recyclé par le président de la république en tant que secrétaire général du Gouvernement. Rappelons que l’ancien porte-parole du gouvernement a été sévèrement corrigé lors des dernières municipales. Latif n’avait remporté qu’un seul centre des quatre communes que compte Sokone. Il s’agit de celui de son quartier, Santhiaba, où il a voté, au centre de l’école Sokone 3. Et si l’histoire se répète, alors latif Coulibaly devrait rendre le tablier et se reconvertir dans un autre métier que celui du journalisme où il est déjà disqualifié.
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Ne pas oublier que Macky Sall a un besoin absolu de toute personne qui peut lui assurer deux voix aux votes.

Les commentaires sont fermés.