Pourquoi Marème Faye est proche du peuple ?…L’APR répond

Droit de réponse à Monsieur Mody NIANG: La première Dame nous traite comme ses enfants par devoir.

 » Les catastrophes poussent tous les hommes forts et intelligents à la philosophie » ( Honoré de Balzac). Par cette philosophie, notre première Dame Marème Faye SALL sait qu’elle doit être proche de ses enfants en tant que mère de la Nation sénégalaise. Ce titre, Mr. Mody NIANG, Dieu Seul le confère à qui Il veut, quand Il veut et en détermine le temps. He bien, au soir du 25 Mars 2012, Il l’a confié à Marème FAYE. Marianne de SENGHOR, Elizabeth de DIOUF et Viviane de WADE se sont succédées au podium, aujourd’hui, Marème est de tour. Sénégalaise bon teint, accrochée à la tradition, musulmane pieuse et pratiquante, elle fait la fierté des femmes de tout le Sénégal car suppléante à toutes les facettes de notre culture: « Terranga » « Diok Mbok » « Dalal xel » « Dox Diam »  » Dimbalé », « Diapalé »… pour donner du sens à sa fonction actuelle afin de rendre grâce au Seigneur. Quoi de plus normal? Quoi de plus Juste? Quoi de plus beau pour la mère de toute une Nation? La source des moyens pour des actions humanitaires émanent de partout. Si tout argent servait uniquement à de telles actions, l’humanité toute entière en serait très honorée.

A vrai dire Mr. NIANG, nous sommes encore très déçus par votre étrange sortie sur la première Dame. Quel est votre réel motif? Tous les sénégalais de bonne foi en sont indignés, les démunis et nécessiteux navrés, les bénéficiaires de ses actions désolés de votre sortie très malencontreuse car ces genres de critiques n’ont pas de place dans nos cultures africaines en général et sénégalaises en particulier. Dans tous les pays du monde, les premières Dames dignes de ce nom aident leurs compatriotes à travers des fondations. Les bonnes actions servent d’exemples à exhiber par tous les moyens et en tout lieu. Bien que toute la population ne peut jouir de ses actions, au moins par coup de chance ou de providence, certains faisant partie de la couche vulnérable en profitent pour se rendre compte qu’ils sont effectivement des citoyens à part entière. Personnellement Mr. NIANG, je ne croyais pas que de tels propos pouvaient sortir de la bouche d’un ancien membre de la famille éducative du Sénégal. Quel Coeur est le vôtre si vous êtes à ce point rancunier en voulant en chaque mois de toute l’année attaquer le Président de la République ou sa famille ou son entourage avec des mobiles inventés de toutes pièces? Vous l’attaquez toujours injustement sans foi et jamais votre conscience ne s’est pas résolue à vous rabattre sur l’excellence de votre nature humaine, la foi et la dignité qui doivent guider vos actions de tous les jours en tant que éducateur. Croyez-vous en Dieu Mr. NIANG?  Votre âge devait vous pousser à pratiquer la sagesse qui consisterait à donner des conseils à la première Dame et à son époux pour mieux servir les sénégalais au lieu de vous livrer en tout temps à les attaquer sans raison. Qu’est-ce que vous y gagnez? Dieu est toujours du côté des justes. Ressaisissez-vous pendant qu’il est encore temps s’il vous plaît Mr. NIANG.

 

Malick Wade GUEYE, Coordonnateur de section APR /Almeria / Espagne.