Pourquoi Macky peine à payer les bourses des étudiants ? Où sont les milliards du PSE ?

L’état du Sénégal est encore en difficulté de paiement. Avec tous les milliards annoncé du PSE (Plan Sénégal Emergent), exactement 1871 milliards, le gouvernement du Sénégal n’arrive pas à honorer ses engagements vis-à-vis des étudiants. Le paiement des bourses des étudiants de la faculté des Sciences et Techniques (Fst) de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), n’a pas été effectué malgré l’instauration de la bancarisation du paiement des bourses. Ils courent toujours derrière leurs bourses.
Et c’est le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, qui a négocié une « émission spéciale pour que les étudiants soient payés avant le 5 juillet.
Mais pourquoi tout ça ?
Selon le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, L’état des contributions financières d’organismes internationaux, en soutien au Plan Sénégal émergent (PSE), à travers diverses conventions de financement signées, s’élève à 1871 milliards de francs CFA depuis le Groupe consultatif de Paris, tenu en février 2014.
Avec 1871 milliards dans les caisses du Trésor, en sus des milliards annoncés çà et là par divers partenaires financiers, l’Etat du Sénégal peinent encore à payer les bourses des étudiants. Du jamais vu sous Wade qui « savait où trouver l’argent. Et pourtant avec Wade, tous les étudiants étaient boursiers. Avec Macky, c’est la croix et la bannière pour payer les bourses.
Si l’Etat engrange des milliards pour le PSE, alors où est la place des étudiants dans ce Plan Sénégal Emergent. On construit des centre de conférences à 51 milliards, on sort de terre de nouvelles cités appelées « cités de l’Emergence », on va même jusqu’à poser les premières pierres de la seconde université de Dakar…Mais on peine à payer les bourses des étudiants…
Où va le Sénégal émergent ? Tout droit dans le mur…
Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Ou, plus simplement, où sont les milliards récupérés des 35 000 bourses fictives ?

Les commentaires sont fermés.