Pourquoi Macky a initié ce dialogue ?…Ce n’est ni pour perdre, ni pour favoriser l’opposition

Dialoguer…Dialoguer…Macky n’appliquera que ce qui l’intéresse…

Malgré le boycott de certains ténors de l’opposition, Macky Sall a organisé son dialogue national qui devrait, dit-on s’élargir à d’autres secteurs. Un pari réussi finalement si l’on sait que la faisabilité d’une telle rencontre était loin d’être évidente. On se demandait si finalement, il y a lieu d’un dialogue vu qu’il y avait beaucoup de déclinaisons dans les médias mais c’était sans compter que 400 invitations étaient lancées. Et si  la moitié arrivait à décliner, la salle serait pleine !

Dans le fond, on n’espère pas grand-chose de ces interminables discours qui ne nous apprennent rien de nouveau. Dans le fond, on doute encore de la pertinence de «dialoguer» tout en sachant que le président de la République n’appliquera que ce qui l’intéresse. Et que la satisfaction des «revendications» est fort problématique. Mais dans la forme, c’est sans doute Macky qui gagne. Il a su écouter les murmures du peuple à son encontre, encaissé les critiques pertinentes et intelligentes d’Oumar Sarr, de Cheikh Bamba Dièye. Dans sa ruse toujours, il  s’est permis de «rectifier» en toute courtoisie, par moments et a surtout évité les confrontations qui pourraient gâcher l’événement. Sa posture de samedi lui est grandement favorable. Il a été à la hauteur de son rôle d’artiste dans cette parodie de dialogue. Dialogue qui aura lieu désormais chaque année pour abattre la foudre sur les autres (les grands opposants) qui sont tombés sur leur propre piège, provoquer des exclusions ou peut être des transhumances comme le frondeur Omar Sarr. S’il y avait des calculs politiques au-delà du dialogue ? Si le PDS y était, est-ce un début d’issue pour Karim ?

Soxna pour xibaaru.com