Pourquoi L’Imam Ratib de Dakar soutient Macky Sall ? Il a été imposé Imam en 2005 par Le PM…Macky Sall

Personne n’a compris pourquoi l’Imam ratib de Dakar, Alioune Moussa Samb, a fait un sermon politique en faveur de Macky Sall ?
C’est du jamais vu ! Un imam politique dans une république Laïc, c’est en 2015 que le Sénégal vient de le découvrir.
L’Imam Ratib de Dakar, devant les caméras de la RTS a soutenu que le président Macky Sall ne devrait pas respecter sa promesse électorale de réduire son mandat de 7 à 5 ans. L’Imam Moussa Samb a demandé à Macky de faire ses 7 ans pour lesquels il a été élu.
Ses prédécesseurs, le premier imam ratib de Dakar, El Hadji Amadou Lamine Diène et son neveu El Hadji Maodo Malick Sylla, le second imam ratib de Dakar n’auraient jamais fait de sermon de genre. Et pourtant contrairement à l’actuel, ils ont été choisi à l’unanimité par la communauté musulmane de Dakar. Ce qui n’a pas été le cas de l’actuel Imam de Dakar qui a été imposé.
Eh oui, l’imam Ratib Moussa Samb a été imposé par Macky Sall alors premier ministre de Wade en 2005.
A la mort du second imam ratib de Dakar en 2001, la guerre de succession avait fait rage entre les deux grands Serigne de Dakar. Chacun voulait imposer son Imam. Une première élection a eu lieu et ce fut Baye Dame Diène, Le frère d’Adja Arame Diène, grande politicienne socialiste de l’époque qui avait d’abord été choisi comme Imam Ratib de Dakar. Puis le lendemain, Imam Moussa Samb a été aussi élu par l’autre parti de la collectivité léboue. Et cette cacophonie à la tête de la grande Mosquée de Dakar a duré jusqu’en 2005.
Et c’est à partir de cette date que Macky Sall, premier ministre de l’époque a imposé Moussa Samb comme imam Ratib de Dakar avec le décret n° 2005-260 du 21 mars 2005 (voir l’intégralité du décret ci-dessous)
Et si l’Imam Moussa Samb tient ce genre de sermon politique, c’est un retour d’ascenseur à son bienfaiteur Macky Sall.

Comment Macky a obligé Wade a signé le décret ?

1/ Macky au ministère de l’intérieur fait un rapport sur la Grande Mosquée de Dakar en janvier 2004 avec pour favori au poste d’Imam ratib, Moussa Samb
2/ Macky devient Premier ministre en avril 2004…
3/ Le rapport de l’ex ministre de l’Intérieur (Macky) revient sur la table du président Wade avec l’approbation du nouveau PM (Macky).
4/ Macky est au début du rapport et à la fin du décret…
Voici le décret

DECRET n° 2005-260 du 21 mars 2005 constatant la désignation d’un Grand Imam Ratib de Dakar.
Le Président de la République,
Vu la Constitution, notamment en ses articles 43 et 44 ;
Vu la loi n° 72-02 du 1er février 1972, relative à l’organisation de l’administration territoriale,modifiée ;
Vu le décret n° 72-636 du 29 mai 1972, relatif aux attributions des chefs de circonsctiptions administratives et des chefs de village, modifié ;
Vu le décret n° 2004-1406 du 4 novembre 2004, portant répartition des services de l’Etat et du
contrôle des établissements publics, des sociétés nationales et des sociétés à participation publique entre la Présidence de la République, la Primature et les ministères, modifié,
Sur le rapport du Ministre de l’Intérieur,
Decrete :
Article premier. – Il est constaté la désignation de El Hadj Papa Moussa Samb, Conseiller coutumier auprès du Gouverneur de la Région de Dakar, en tant que Grand Imam Ratib de Dakar en remplacement de El Hadji Maodo Malick Sylla, décédé.
Art. 2. – Le Ministre de l’Intérieur est chargé de l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal officiel.
Fait à Dakar, le 21 mars 2005.
Abdoulaye WADE.
Par le Président de la République :
Le Premier Ministre,
Macky SALL.

4 Comments

  1. Pas plus tard qu’en 2014 le même imam s’attaquait aux gens qui critiquent Macky avec sa ridicule sentence que c’est Dieu qui l’a mis là. Comme si ce n’est pas Dieu qui avait installé Ariel Sharon, qui a installé Netanyahou. Comme si ce n’est pas Dieu qui a créé Satan et lui a donné le pouvoir qu’il a. C’est ce qui arrive au musulman qui ne sait plus distinguer les facilités qu’Allah lui accorde et les épreuves qu’il lui fait subir. Tout devient bon à avaler pour lui. Et c’est ce qui donne cette fausse idée du fatalisme musulman devenu le cheval de bataille des ennemis de l’Islam.
    Je suis plutôt surpris des sénégalais qui sont surpris de cette sortie de l’imam. Nous avons vu des imams sénégalais aller en Israël et revenir nous pondre qu’Israël a le droit de se défendre. Comment ces imams peuvent ils comprendre que dans le dictionnaire d’Israël « se défendre » veut dire empêcher à ses voisins musulmans et chrétiens d’exister ? Nous avons pourtant assez d’exemples pour comprendre qu’on peut bien être imam et idiot. En cette époque où la stratégie d’infiltration a créé des imams roses (imams homosexuels), il est temps que le musulman juge sur pièce et non sur titre.

  2. Fausse info,cet imam fut l adjoint de feu Imam tonton Maodo Sylle plus de 15 ans. Soyons responsable,on peut ne pas etre d accord avec les propos de l imam mais soyons consequent avec nous meme; il n est pas le premier et il ne sera pas la derniere personne a parle de politique dans une mosquee,on se souvient de la declararion de feu serigne abdoul ahat mbacke en faveur du president diouf,de la declaration de serigne mansour sy en faveur de diouf etc…

  3. y a bon abiter sénègual… tous les fêtes y en a doubler. c est paradio même sir terre

  4. article trop léger à mon sens. Imam Alioune SAMB a raison. les milliards à dépenser pour ces histoires de référendum et d’élection peuvent servir à autre chose. pourquoi le peuple doit-il toujours faire les frais des jeux des politiciens? Invectiver , insulter, diffamer sont trop faciles. cela ne nous avance en rien du tout.

Les commentaires sont fermés.