Pourquoi le doyen des juges a coffré Omar Sarr ? C’est parce qu’il a dit…

Le coordinateur du PDS est placé sous mandat de dépôt par le 1er cabinet du juge d’instruction pour délit d’offense au Chef de l’Etat. Les magistrats instructeurs reproche au responsable libéral d’avoir plutôt fait du  » faux et usage de faux en écritures privées et de diffusion de fausses nouvelles. »
Lorsqu’il a quitté la Division des Investigations Criminelles (DIC), Omar Sarr a été conduit à la cave du tribunal de Dakar hier pour répondre des chefs d’inculpation cités plus haut.
Mais xibaaru va vous dire ce qui s’est passé.
Omar Sarr, secrétaire général adjoint du PDS a marqué le coup en mettant son écharpe de député pour dire au juge qu’il est un élu du peuple. Et voici la photo d’Omar Sarr entrant dans le cabinet du doyen des juges.

omar sarr juge

Et ce qu’il va dire va pousser le juge à lui délivrer un mandat de dépôt direct pour Rebeuss où il a dormi hier soir.
Et voici ce qu’il a dit : « Monsieur le juge je suis député de l’assemblée nationale en pleine session. Et en vertu de l’article 61 vous ne pouvez m’entendre… La République de Macky Sall écrase la constitution »
Et c’est ça qui a énervé le juge…
Penda Sow pour xibaaru.com

9 Comments

  1. Est ce que ce que Oumar Sarr a dit est vrais ou faux?
    Si c’est vrais c’est qu’il n’y a plus de justice dans notre pays!

  2. Donc un depute peut insulter un president de la république ? 3 jours a rebeuss sans whisky il va en chier !

  3. CE QUE OUMAR A DIT EST ABSOLUMENT VRAI ARTICLE 61 LE PROTÈGE, mais QUI NOMME LE PROCUREUR ??
    UN PROVERBE OUOLOFF DIT  » lorsque quelqu’un vous prête ses lunettes c’est pour que vous regardiez dans le sens qu’il veut ».

  4. Oumar Sar a tort parce que devant une justice bananière la vérité ne doit pas être dite. C’est interdit par la Constitution bananière de la république.

  5. Nous ne sommes pas encore assez civilisés pour revendiquer la démocratie. Un Etat civilisé doit respecter ses propres lois. Le Sénégal est l’un des rares pays supposé démocratiques dans lequel l’Etat se donne le droit de refuser d’appliquer la loi ou de respecter la constitution selon les humeurs du Président. Un président comme Yaya Djamé au moins il est en conformité avec ce qu’il dit.

Les commentaires sont fermés.