Pourquoi El Hadj Diouf est détesté par ses propres frères…Africains ? Jalousie ou méchanceté…

La 3è édition de la nuit du football africain (NFA) qui consacre les légendes du football africain a eu lieu samedi soir à Abidjan en présence des autorités politiques ivoiriennes dont le ministre ivoirien des sports et loisirs, Albert François Aichai ainsi que de hauts responsables du football africain parmi lesquels on peut citer l’ancien Président de la FIF et ex candidat à la CAF, Jacques Anomal, l’ex- président du club français de l’Olympique de Marseille, Pape Diouf ainsi que l’algérien Rabah Madjer, ballon d’or africain en 1987 et champion d’Afrique en 1990.
Toutes ces grandes figures du foot Africain avec le comité d’organisation de La nuit du Football Africain (NFA) dirigée par Yves Sawadogo ont choisi 13 lauréats qui, selon eux, constituent les légendes du foot Africain. Et parmi ces 13 lauréats, aucun Sénégalais. Même le double ballon d’or Africain, El Hadj Diouf ne fait pas partie de ces légendes du football africain.
On peut comprendre l’absence de Sénégalais. Mais rien ne peut justifier l’absence d’El Hadj Diouf. A voir la liste des lauréats, malgré la présence de certains ténors dont deux champions du monde Afro français, le joueur sénégalais El Hadj Diouf mérite de figurer parmi ces légendes. Regardez la liste des lauréats ci-dessous :
Les lauréats: Salif Kéïta (Mali), Raymond Kalla (Cameroun), Jeremi Njitap (Cameroun), Youssouf Falikou Fofana (Côte d’Ivoire), Max Alain Gradel (Côte d’Ivoire), André Ayew (Ghana), Kalusha Bwalya (Zambie), Claude Makélélé (RDC), Lilian Thuram (France), Alain Gouaméné (Côte d’Ivoire), Nouredine Naybet (Maroc), Cyril Domoraud (Côte d’Ivoire) et Samuel Eto’o fils (Cameroun).
Loin de contester la qualité de tous ces lauréats, c’est l’intitulé du titre de légende du foot africain qui interpelle sur la nature des nominations. Car des jeunes comme André Ayew ou Max Alain Gradel ou même Cyril Domoraud ne sont pas entrés dans la légende comme El Hadj Diouf…Regardez le palmarès de EL Hadj Diouf
Ballon d’or africain en 2001 et 2002 (sacré deux fois d’affilée)
• Meilleur joueur de la CAN 2002
• Deuxième meilleur buteur de la zone Afrique lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2002, avec 9 réalisations (derrière l’Ivoirien Ibrahima Bakayoko avec 10 réalisations)
• 7e meilleur joueur de la Coupe du monde 2002. Il a été retenu parmi les 10 meilleurs dont le trio de tête est : Oliver Kahn (ballon d’or avec 147 voix des médias présents), Ronaldo (ballon d’argent avec 126 voix) et Hong Myung-bo, le capitaine sud-coréen (ballon de bronze avec 108 voix).
• Retenu le 4 mars 2004 à Londres sur la liste FIFA 100 des 125 plus grands joueurs encore vivants, dévoilée par le légendaire footballeur Pelé et la FIFA.
Alors si avec tous ces titres, El Hadj Diouf ne figure pas parmi ces légendes alors on peut évoquer le manque de sérieux de cette « nuit du foot Africain » ou NFA…Omission ou Jalousie ?
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com