Pourquoi ce marginal insulte le Sénégal ?…Qui est Fadel Barro pour traiter un dialogue national de…

Y en a marre se prend au sérieux…Et traite le dialogue national initié par le président de la République de « chose » pas du tout sérieuse.

Mais qui est Y en a marre ?

Voici un groupe né de la contestation du 23 juin 2011. Des jeunes manipulés par un milliardaire américain, Georges Soros pour déstabiliser les régimes démocratiquement élus en Afrique. Et ce groupe qui est impliqués dans plusieurs affaires (actuellement auditionné par l’Office nationale de lutte contre la corruption) se prend pour un groupe sérieux et traite le dialogue national du Sénégal de « meeting politique ».

Selon le porte-parole du mouvement y en a marre, Fadel Barro (gendre du français Claude Leroy), le dialogue initié par Macky Sall est une rencontre politique…Parce que son mouvement de « jeunes rappeurs » n’est pas convié aux rencontres.

«Nous estimons qu’il y a un meeting politique qui s’organise et qui se passe au Palais de la République. C’est peut-être un dialogue ou un rendez-vous entre les amis de l’Apr. C’est dans la presse qu’on a entendu qu’il y a un dialogue, mais nous, en tant qu’organisation sérieuse enregistrée au niveau du ministère de l’Intérieur, nous n’avons pas reçu de papier formel qui nous invite à cette rencontre ».

Y en a marre est sérieux ?

Fadel Barro trouve que son mouvement est sérieux…Mais le Palais le désapprouve en ne l’invitant pas aux rencontres nationales. Et le Palais a bien raison parce que Y en a marre est un mouvement qui est dans toutes les sauces…Comme le fait d’être financé par l’argent du dopage et aussi par un milliardaire américain qui gère ses intérêts en Afrique  en les utilisant pour déstabiliser les régimes qui sont hostiles à ses entreprises.

Les arguments de Y en a marre : «Dokh sa gox» et «Wakh ak sa maire»

Qui connaît au Sénégal les programmes «Dokh sa gox» et «Wakh ak sa maire» ?…Personne à part Y en a marre qui a initié ces programmes pour faire pression sur les maires.  A travers les programmes susmentionnés, Y en a marre voulait faire « délocaliser » le pouvoir des maires des localités dans la « RUE » tout en étant l’intermédiaire…Et figurez-vous pour ces programmes, Y en a marre est financé par des ONG tenus par des Américains qui sont financés par le milliardaire Soros…

Toutes les actions de Y en a marre sont financés par les Américains. Fadel Barro, ce porte-parole de Y en a marre qui n’a plus de bulletin de salaires depuis son départ d’un journal tenu par Abdou Latif Coulibaly, doit savoir qu’il n’est pas le porte-parole des Sénégalais…

Penda Sow pour xibaaru.com