Plus traître que Sidiki Kaba, tu meurs ! Il renie tous ses principes pour cautionner une dictature rampante au Sénégal

Après avoir combattu toutes les violations des droits humains perpétrées par des « états voyous » avec sa casquette de président de la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme), Sidiki Kaba, devenu ministre de la Justice de la République du Sénégal, défend aujourd’hui les mêmes dérives et atteintes aux droits humains qu’il combattait hier…
Sidiki Kaba est connu dans le monde pour avoir été le président le plus réactif et le plus efficaces de la FIDH, car il avait osé dénoncer les Etats Unis sur les tortures et les incarcérations arbitraires à Guantanamo devant le Groupe de travail sur la détention arbitraire du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’Homme. Mais aujourd’hui, c’est ce même groupe de travail qu’il cloue au pilori en mettant en doute son impartialité lorsqu’il s’agit de l’Affaire Karim Wade.
Pour le ministre de la Justice qui répondait hier à une question du Député Aïda Mbodj sur les conclusions du groupe de travail de l’ONU jugeant la détention de Karim Wade arbitraire, « Le Groupe de travail n’est pas l’ONU. Il n’est qu’un groupe consultatif qui donne son avis sur une situation donnée. J’ai relevé pas moins de deux vices ou tares du groupe de travail de l’ONU »…Et Sidiki Kaba de citer la rupture de la légalité entre les Etats par rapport au groupe des experts et ‘’surtout sa partialité’’ dans la mesure où ce groupe ne prend pas en compte un certain nombre d’aspects dans la procédure.
Comment qualifier ce ministre ?
Opportuniste ? Arriviste ? Ou Traitre ? Personne ne peut expliquer le les paroles du ministre de la Justice qui mettent en cause tout le système judiciaire du Sénégal.
Sidiki Kaba serait à la FIDH, c’est sûr qu’il aurait déjà condamné l’Etat du Sénégal pour violations des droits de détenus politiques en la personne de Karim Wade et des 26 militants libéraux incarcérés dont une jeune fille lycéenne de 19 ans…
Xibaaru vous fait lire la fameuse lettre que Sidiki Kaba, alors président de la FIDH avait écrit au groupe de travail de l’ONU contre les détentions arbitraires de Guantanamo…
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com
Ainsi parlait le grand juriste menteur Sidiki Kaba qui croyait au groupe de travail…
A Monsieur le Président- Rapporteur
Groupe de travail sur la détention arbitraire
Haut-Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’Homme
Objet : Détention arbitraire des membres présumés d’Al-Qaida sur la base de Guantanamo Bay
Monsieur le Président,
La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FlDH) souhaite saisir le Groupe de travail sur la détention arbitraire, concernant la situation des personnes détenues dans la base américaine de Guantanamo Bay, dans le contexte des enquêtes et des opérations déclenchées à la suite des attentats du 11 septembre 2001.
Lire la suite en cliquant sur ce lien http://xibaaru.com/actualites/quand-sidiki-kaba-demandaitau-groupe-de-travail-de-lonu-de-condamner-des-pays-ce-quil-refuse-aujourdhui/