Pauvre Oumar Sarr…Wade l’a sacrifié…Tout ça pour son fils

Depuis 1966, il a gagné toutes les élections qu’elles soient directes ou indirectes à Dagana…Et pour la première fois, hier, il s’est affaissé…

Eh oui, celui qu’on nomme affectueusement le Lion du Walo, a perdu ses griffes et ses crocs lors d’une toute petite élection pour le Haut Conseil des Collectivités Locales (HCCT)…

Insignifiant diraient certains mais pour Oumar Sarr ça pèse lourd !

S’il a perdu, c’est dire que les conseillers qui ont fait de lui le maire de la commune de Dagana dans leur écrasante majorité, n’ont pas voté pour lui. A-t-il perdu la confiance de ses élus locaux ? Ces derniers ont-ils succombé aux délices du pouvoir ?

Mais pourquoi maintenant en 2016 ? Pourquoi ces élus lui ont tourné le dos 20 ans après ?

Oumar Sarr doit se poser des questions ? Mais c’est parce que le PDS n’existe plus. Et Wade l’a sacrifié, lui, Oumar Sarr…

Le président Wade a tout misé sur son fils et délaissé le parti. Il a donné un PDS agonisant et sans oxygène à Oumar Sarr. Le PDS dénudé et sans moyens. Wade a humilié la base du PDS en érigeant son fils en monument « de la renaissance » du parti…Et aujourd’hui, son fils est exilé…Et lui-même se repose à Versailles. Ils s’en foutent du PDS. Car pour les Wade, le père a eu sa gloire et le fils sa liberté…Le reste, les Wade s’en foutent.

Et la chute de Oumar Sarr n’est que le début d’une longue descente aux enfers du PDS…Et Wade a sacrifié » son pouvoir et son parti…Pour son fils…