Ousmane Sonko a-t-il oublié la Casamance ?…

Soutenu de toutes parts, Ousmane Sonko se soucie-t-il des problèmes de la Casamance ?

Depuis sa radiation de la fonction publique, le patron de Pastef bénéficie du soutien de beaucoup de sénégalais qui voient en lui une victime du régime de Macky Sall. Des voix se sont également levées du côté de la Casamance pour soutenir l’enfant originaire du sud. Mais quel service l’ex inspecteur des impôts et domaines a rendu à la Casamance en dehors de son appartenance sociale à cette partie du pays ? Et pourtant, la partie méridionale ne manque pas de problèmes. Mais on n’entend presque pas l’inspecteur Sonko se prononcer sur les questions brûlantes qui assaillent les populations du sud en dehors des quelques rares fois comme une interview publiée dans un site en Janvier dernier, de façon sommaire, il s’est étonné du choix de la construction de l’autoroute « ilaa Touba » en lieu et place du désenclavement de la Casamance. On attend plus de lui, d’un leader comme lui. Pourquoi Sonko ne dénonce-t-il pas les conditions de voyage entre le nord du pays et la Casamance ? En ce moment, les nouveaux bateaux sont tous en panne et les Casamançais souffrent pour aller passer la Tabaski chez eux. Le leader de PASTEF n’en parle pas malgré les explications pas du tout convaincantes du patron de la COSAMA. Ni lui ni ses partisans du sud n’en parlent. La traversée de la Gambie est un véritable enfer. Combien de sociétés à but lucratif se font de gros bénéfices en Casamance sans s’acquitter de leur obligation sociale envers la population ? Ça, l’inspecteur Sonko doit pouvoir en savoir quelque chose et dénoncer. Mais non, il préfère fouiller dans la gestion de ses adversaires politiques et met en veilleuse la souffrance de la population. On ne lui demande pas de verser dans le régionalisme mais beaucoup de casamançais que nous avons interrogés attendent Sonko sur les questions que nous venons d’évoquer plus haut. Si Sonko veut faire du chemin dans la politique, il faut qu’il regarde aussi du côté de ceux qui attendent autre chose de lui que de se focaliser sur les déballages qui lui ont valu sa radiation. Certains pensent même que c’est une malédiction pour la Casamance car tous les grands leaders politiques issus du sud préfèrent se faire applaudir par d’autres que par ceux de leur localité d’origine et c’est dommage.

L.BADIANE pour xibaaru.com

2 Comments

  1. Arretez vos fumisterie régionaliste. Sonko est un Sénégalais qui s’intéresse à tout le Sénégal et non pas à une région.
    Il a été le seul politique du sud à avoir poser publiquement le problème du désenclavement de la casamance, celui du scandale du dragage du fleuve casamance (voir articles sur le net et émissions sud fm zig), le problème du zircon à Niafourang et le problème de la supercherie du programme pôle développement casamance.
    Arretez ces remarques rétrogrades et fumiers. Cet homme se sacrifie pour 13 millions de sénégalais

  2. Sonko se veut un leader national. Il ne veut pas commettre les erreurs que d’autres ont commises. Il a intérêt à transformer son capital sympathie en une force politique. Et pour cela, tout problème régionaliste doit être posé avec beaucoup de tact et d’intelligence.
    Vous avez une courte mémoire ou vous voulez simplement critiquer.Sonko est le seul homme politique à dire de manière audible que l’autoroute ilaa touba n’est pas une priorité par rapport au désenclavement de la Casamance naturelle, le seul à parler du scandale du dragage du fleuve Casamance, du problème du zircon, de la supercherie à propos du pôle de développement de la Casamance, et de quoi encore…
    Éviter de raconter des contre vérité pour des informer ceux qui n’ont pas la bonne info.

Les commentaires sont fermés.