Ousmane NGOM ou la tragédie politique : Trahir Wade pour survivre en politique…Le Judas sénégalais !

Il est né pour trahir…Et il trahit pour vivre…Toute sa vie est faite de trahison. Celui dont on parle va devenir le prochain ministre de l’Intérieur de Macky Sall. Même si les apéristes font pression sur Macky, ce dernier choisira Ousmane Ngom comme son prochain ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de l’Administration Territoriale…t comme une destinée doit être accomplie, Ousmane Ngom devra comme Judas l’Iscariote, trahir Wade pour vivre. C’est ça son destin
Il y a 17 ans, il achevait la première page de son histoire de traître
Le 11 juin 1998 il a démissionné du PDS et créé son propre mouvement, le Parti libéral sénégalais (PLS) pour accepter la main tendue de l’homme qu’il avait combattu depuis qu’il a enfilé la robe d’avocat après ses années de stage dans le cabinet d’un certain Me Abdoulaye Wade sis à Thiong.
Ousmane Ngom ne connaîtra pas l’engouement de l’alternance de 2000. Tout un peuple célébrait un changement de l’histoire de son pays…Sauf lui et son jumeau astral, Djibo Leyti Ka.
Ousmane Ngom reviendra au PDS en 2003 auprès de celui qui a financé ses études en France et encadré son parcours professionnel en fusionnant son PLS avec le PDS de Wade.
Et aujourd’hui, député du PDS, il s’apprête encore à trahir le Pape du Sopi…pour devenir un des ministres de Macky Sall.
C’est sa nature…Il est né pour trahir
Wade est naïf…Et c’est cette naïveté qui fait de lui un homme naturel, instinctif et très endurci. C’est pour cela que l’ultime trahison d’Ousmane le « détritus » ne lui fera aucun mal. Le vieux à une carapace anti-trahison. Et il sait qu’Ousmane le trahira pour rejoindre le cirque des clowns associés « Macky-Marème »…
Ousmane sera dans le gouvernement comme ministre de l’Intérieur (si Macky ne change pas avec les pressions des apéristes devenus enragés)…Et c’est lui qui sera chargés d’organiser les élections générales (présidentielle et législative) de 2017…
Et puisqu’il connaît tous les micmacs, lorsque l’opposition se plaindra des agissements du ministre de ‘Intérieur, Macky n’aura qu’une seule parole : « Mais c’était lui aussi votre ministre de l’Intérieur ».
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com