Opposition menacée, Référendum…SAA KADIOR met en garde Macky sur les dérives anti démocratiques

Je n’ai vraiment pas les mots justes pour qualifier notre Président ni la magie de la plume pour toucher du doigt tous les aspects du chaos qui règne dans ce pays. Les institutions sont piétinées, l’éthique rangée aux oubliettes, l’arrogance érigée en règne de gouvernance et la nullité a atteint son paroxysme.
On croyait naïvement qu’un Président, né après les indépendances et formé à la cour de Wade, allait nous proposer une autre manière de faire, une autre façon de diriger mais RIEN, ceci n’était que cauchemar ou optimisme béat même le PDS pensait pouvoir collaborer avec le nouveau locataire…..
C’était sans compter sur quelqu’un qui n’a pas dans son vocabulaire « la reconnaissance » et qui, dès l’entame de son magistère a montré que son bienfaiteur était son pire ennemi et tous les moyens étaient bons pour le dénuder. Quelle triste méthode !!! Quelle triste manière de montrer au tout puissant toute sa reconnaissance…
Inutile de vouloir faire un retour sur la guerre qu’il a mené et qu’il continue de mener contre Wade et sa Famille tellement sa gestion de NOTRE république nous suffit pour élucider notre pensée.
L’arrogance du Président n’a pas d’égal et semble même perdre ses freins. On dirait que Macky pense qu’en lui donnant leur carte, les sénégalais lui ont donné leur ÂME. En parlant du référendum sur le podium et devant un public qu’il a fini de dompter, le Président faisait son show de la pire des manières, ne montrant aucun respect à ses adversaires qu’il ordonne de se taire jusqu’à ce qu’il décide de dire le jour du referendum et des reformes qui vont l’accompagner…Non Monsieur le Président, vous vous trompez de pays et vous ne connaissez pas ce peuple. Réveillez-vous ! Car s’il semble que tous vos coups vous réussissent, ce n’est point le cas mais vous semblez ne pas en être conscient c’est pourquoi nous vous disons que la corde est à la limite de son étirement …
Nous ne sommes pas en campagne électorale où on pouvait au moins admettre certains discours pour un show digne de ce nom mais vous refusez de nous édifier et au même moment vous utilisez un langage que la décence ne permet pas, un peu plus de respect Monsieur le Président. Vous tenez comme un enfant à ce qu’on vous appelle EXCELLENCE alors montrez-nous que vous êtes en mesure de nous offrir un excellent discours sans offense, sans être fâché, sans montré que vous êtes allergique aux critiques bref, sans vouloir régner en tyran…nos vies ne vous appartiennent pas et comment voulez-vous conduire notre destin si vous ne nous respectez même pas ?
Nous ne sommes pas en train de quémander pour savoir la date et le contenu d’un referendum. NON ! Nous vous l’exigeons et nous vous le rappellerons autant que besoin sera nécessaire.
Vous êtes en train de tremper notre pays dans toutes les sauces sans notre avis, accompagné par ces socialistes qui nous ont habitués à des congrès sans débats et qui, dans un silence complice, profitent de nos ressources sans rien faire. Votre gouvernance se résume en un sale jeu qui consiste à réduire les corruptibles en des béni oui-oui. Mais sachez qu’une opposition dynamique et qui jouit de ses droits ne pouvait que vous rehausser. Que faire toutefois quand on arrive au Pouvoir au moment où l’on ne s’y attendait pas et quand on est gagné par la psychose d’un second mandat ?
Monsieur le Président vous avez un problème avec vous-même parce que conscient que le peuple sénégalais ne vous a pas choisi pour vos mérites encore moins pour votre personnage mais parce qu’il voulait le changement ni plus ni moins…Vous aviez en ce moment la chance d’avoir été à côté de Wade et de dissimuler magistralement votre vraie nature donnant ainsi l’air d’un homme poli et éduqué. Quel coup de génie !!! L’unique coup que vous avez d’ailleurs réussi .
Aujourd’hui, en ce 2015 finissant, le peuple vient aussi de finir toute les pages de son bloc note et croyez-moi aucune bonne note ne vous a été assigné et nous vous disons même que : NOUS EN AVONS ASSEZ !!!!
Assez des menaces, assez de votre tâtonnement, assez de l’arrogance dont vous faites montre et que vous avez fini par transmettre à ceux qui vous accompagne. Arriver à 2017 semble être une éternité mais nous pouvons quand même resserrer encore un peu les ceintures pourvu que vous nous édifiez sur la date de ce referendum qui nous permettra de retrouver un peu d’air pour pouvoir résister jusqu’à 2017.
« ku répe ci kharé loo jiine khépe » alors à vous de choisir Mais sachez surtout que ce peuple n’est pas DUPE !!
Saa kadior

2 Comments

  1. Un crepuscule est entrain de s’abattre sur les idees et les ideaux dans ce pays -Adama Gaye, invite du Journal de la TFM il y a deux semaines.
    Comme ce rideau de fer qui s’est abattu sur l’Europe, selon le mot de Churchill, prononce a Fulton dans le Misouri, en1946.
    Fin des libertes au Senegal.
    On se terre, On se tait. On se laisse faire.
    C’est grave.
    Dangereux.
    Menace sur le Senegal

  2. Sa kadior il y’a un nouveau courant de pensée au Senegal qui est
    le nafekhisme (nafhekh) des senegalais c’est pourquoi ils laissent macky faire ce qu’il veut

Les commentaires sont fermés.