Mor Ngom reconnaît les problèmes du pays : «Trois ans ne suffissent pas pour remettre ce pays sur un niveau requis… »

La tournée de prise de contact et d’information entreprise par la chambre des élus locaux apériste, dirigée par son président Mor Ngom aura permis de mesurer les défis qui attendent Macky Sall eu égard aux nombreuses doléances émises par le monde rural. Pistes de production, électrification rurale, forages… De Koupentoum à Tamba en passant par Bakel et Goudiry, les plaintes qui ont fusé ont été les mêmes. «Inadmissible», a dit Mor Ngom, par ailleurs ministre conseiller de Macky Sall. Sans verser dans la langue de bois, il souligne que Macky Sall est en train de beaucoup faire, mais cela est loin d’être suffisant face à des difficultés qui remontent de l’indépendance. «Trois ans ne suffissent pas pour remettre ce pays sur un niveau requis en termes d’infrastructures car il nous faut un renouvellement total», a argumenté ce ponte du régime qui estime que le Plan Sénégal émergent (Pse) semble être la réponse adéquate à ces questions soulevées par le monde rural.