Mimi Touré indésirable à Kaolack…L’APR lui demande de retourner à Dakar

Elle n’est pas la bienvenue à Kaolack. Bien que parachutée à Kaolack par les instances suprêmes de l’APR (Alliance pour la République), les bases du parti présidentiel installées dans le bassin arachidier, ne veulent point de de Mimi Touré l’ex leader de l’APR dans la commune de Grand Yoff où ses échecs répétées ont conduit à sa délocalisation.

Et l’APR de Kaolack, chargée de la recueillir rue déjà dans les brancards avant qu’elle-même qu’elle ne dépose ses baluchons à l’entrée de la ville.

Dans une déclaration parvenue à la rédaction de xibaaru et signé du responsable de la Cojer, l’APR du bassin arachidier souligne que « ni Kaolack, ni les localités environnantes n’ont besoin de renforts politiques infructueux en provenance de Dakar » avant d’ajouter que « Kaolack n’a pas besoin de perdants » à l’image de Mimi Touré…Voici ci-dessous la déclaration de l’APR de Kaolack

DECLARATION DE KAOLACK

Une démarche politique, malencontreuse, a mené l’ancien Premier Ministre, Mimi Touré sur les terres du Saloum, sous contrôle de l’Alliance pour la République (APR) depuis longtemps. Ni Kaolack, ni les localités environnantes n’ont besoin de renforts politiques infructueux en provenance de Dakar où le camp présidentiel a besoin d’animation, de massification et de fidélisation des acquis. Nous tenons à dire à Mimi Touré que Kaolack a été brillement gagnée à la Présidentielle, aux Législatives, lors des Locales et même, récemment, durant le Référendum par les responsables bénéficiant aujourd’hui encore de la confiance du Président de la République, leader de l’APR, Macky Sall.

Si l’ancien Premier Ministre ambitionne de poser de nouveaux jalons dans l’arène politique, quel que soit l’objectif visé, il serait plus pertinent, plus judicieux pour elle, de s’investir à Dakar, dans sa Commune, Grand Yoff, toujours sous le contrôle du Maire Socialiste de la capitale. «Baye Sa Wéwou Tank», disent les wolofs. Mimi Touré doit savoir qu’aujourd’hui, pour elle et ses affidés qu’ils font hors-jeu. Le jeu et l’enjeu se trouve à Grand-Yoff où ils ont été battus à plate couture lors des Locales. Kaolack n’a pas besoin de perdants.

Nous mettons en garde ceux qui veulent encourager cette approche : il ne sera jamais question pour Kaolack d’accepter l’importation du capital d’antipathie qui a valu à ce groupe une cinglante défaite dans leur fief naturel, Grand-Yoff.

       Abdoulaye KHOUMA

Responsable à la Cojer de Kaolack

 

 

1 Comment

  1. Bizarre. Après s’être « vengée » à Grand Yoff, Mimi Touré abandonne le combat là où elle « gagne » ? Et elle va là où il lui faut se frayer un passage au sein de l’APR locale avant de se battre avec l’opposition. Ils laissent échapper de plus en plus de signes qui font comprendre que les vrais chiffres du référendum qu’ils ont reçus ne sont pas ceux qu’ils ont fait répéter aux médias pour la consommation des fanatisés.
    On ne change pas une équipe qui gagne, dit-on. Et Macky ne l’ignore pas. Au vu des changements qu’il fait dans son équipe, depuis le référendum, il devient flagrant qu’elle n’a rien gagné.

Les commentaires sont fermés.