Me Moussa Félix Sow pris en flagrant délit de mensonge…la preuve qui vient de Paris par une société de Com’

Lors de leur dernière conférence de presse, les avocats de l’Etat n’ont pas manqué de mitrailler le vice-Président du Groupe de Travail des Nations-unies, Sétondji Roland Adjovi…
Me Moussa Félix Sow et son équipe d’avocaillons experts en honoraires sonnantes et trébuchantes avaient accusé l’un des membres du Groupe de travail des Nations Unies d’avoir un parti pris dans le dossier Karim Wade : « Me Roland Adjovi n’est pas impartial dans de dossier de Karim Wade et Compagnie, dans la mesure où il assiste régulièrement à des réunions entre Paris et Genève pour la libération de ces derniers. » avait dit le collectif des avocats de l’Etat.
Mais un communiqué parvenu à la Rédaction de xibaaru tard dans la soirée démentait carrément l’information selon laquelle le membre du Groupe de travail assistait régulièrement aux réunions entre Paris et Genève.
C’est une société sénégalaise basée à Paris et spécialisée dans la communication et l’événementiel qui apporte un démenti cinglant aux avocats de l’Etat. Dans ce communiqué, la société DIADIA production précise ce qui suit : « M. Roland Adjovi, représentant africain au Groupe de travail des Nations Unies, n’a jamais été présent dans la salle : c’est une vidéo conférence que nous avons organisé avec lui; alors qu’il se trouvait à Gleenside, aux Usa. »
Et pourquoi l’avocat de Karim Wade, Me Olivier SUR était présent…La société répond ceci :
« Et quand on sait que c’est au barreau de Paris que cette conférence a été organisée, quoi de plus naturel que le patron des lieux, Me Pierre Olivier Sur, en sa qualité de bâtonnier des avocats de Paris soit là »
Voici le communiqué intégral qui prend à contrepied les déclarations des avocats de l’Etat qui avaient accusé l’un des membres du groupe de Travail…

Mise au point
Concernant la conférence Atangana du 15 avril 2015 à Paris
Suite aux propos attribués à Me Félix Sow, l’un des avocats de l’Etat du Sénégal dans le dossier qui l’oppose à M. Karim Meïssa Wade, et dont votre site a rapporté le contenu, nous aimerions apporter ces quelques informations nécessaires à une meilleure compréhension du contexte de la conférence tenue, le 15 avril 2015, à Paris par l’Association Atangana contre la détention arbitraire et la torture. Et de la rencontre de toutes ces personnes.
C’est Diadia-Production, société sénégalaise basée à Paris et spécialisée dans la communication et l’événementiel, choisie pour accompagner la communication de M. Thierry Michel Atangana, qui a invité le nombreux public venu apporter son soutien à cet homme détenu arbitrairement, pendant 17 ans au Cameroun.
Contrairement aux propos de Me. Felix Sow, M. Roland Adjovi, représentant africain au Groupe de travail des Nations Unies, n’a jamais été présent dans la salle : c’est une vidéo conférence que nous avons organisé avec lui; alors qu’il se trouvait à Gleenside, aux Usa. Puisqu’on débattait sur un rapport auquel il a participé, comment pouvait-il ne pas participer à ce débat où on discutait de son travail?
Comme il est tout à fait logique que Me Abdoulaye Tine, en sa qualité d’avocat de Thierry Michel Atangana et l’un des rares experts africains diplômés en droit international, participe à ce débat dont il est l’un des organisateurs. Et quand on sait que c’est au barreau de Paris que cette conférence a été organisée, quoi de plus naturel que le patron des lieux, Me Pierre Olivier Sur, en sa qualité de bâtonnier des avocats de Paris soit là?
Enfin, c’est Diadia-Production qui a invité tout ce public, de tous bords politiques à participer à cette rencontre. Des personnes qui ne se sont jamais fréquentées, des partisans comme des adversaires de Karim Wade. Des militants du Pds, du PS, ceux de Y’en a marre, de l’APR comme ceux du MFDC représentés par Mamadou Nkrumah Sané.

Y voir un quelconque complot, une quelconque entente qui pourrait avoir des incidences de conflits d’intérêts, n’est qu’une simple poésie d’un avocat mal inspiré, tentant de justifier un cuisant échec qu’il n’a pas le courage d’assumer.
Babacar Touré
Administrateur de Diadia-Production

3 Comments

  1. Je sais une chose, ces avocats de l’Etat, dont je connais certains, n’ont qu’une chose en tete: faire durer la procedure pour inventer chaque jour une nouvelle raison d’aller faire des conferences de presse et autres plaidoieries, pour se faire payer toujours plus de sous de l’Etat en donnant l’impression qu’ils defendent sa cause, son image.
    C’est de l’escroquerie et le regime n’y comprend rien.
    Des milliards gaspilles.
    Que sont-ils alles faire, sinon du tourisme financier, a Geneve aupres d’une ONU en crise profonde et n’ayant rien a voir avec cette affaire interne de Karim.
    Je ne defends pas Karim dont la place, largement meritee, est la prison pour qu’il rende gorge.
    Il ne doit cependant pas etre la seule victime expiatoire.
    D’autres voleurs des regimes de Wade et macky doivent l’y retrouver.
    Degageons aussi ces avocats pretentieux mais escrocs.

  2. CHER ANTIPUD POUR NE PAS ETRE UNE PUTE TACHE DE DIRE LA STRICTE VERITE. TOUS CEUX QUI ONT SUIVI L AFFAIRE KARIM WADE DU DEBUT A LA FIN ONT COMPRIS QUE TOUS LES BIENS QUE POSSEDE CE DERNIER SONT LICITES. C EST POURQUOI LA JUSTICE DE MAKY N A TROUVE MIEUX QUE D ATTRIBUER A KARIM TOUS LES BIENS DES BOURGI ET CONSORS. LES COMMISSIONS ROGATOIRES N ONT RAPPORTE QUE LES BOUCLES D OREILLE DE SA DEFUNTE FEMME

  3. DANS SA BATAILLE D OPINION LE POUVOIRE DE MAKY TENTE DE DISTILLER DS LOPINION DES IDEES SELON LES QUELLES KARIM SERAIT COUPABLE MAIS IL N EST PAS LE SEUL. AYANT CONSTATER QUE A WADE REALISAIT PARTOUT DES PROJETS VISIBLES PAR LES SENEGALAIS L OPPOSITION D ALORS SE METTAIT A MENTIR NUIT ET JOUR SUR DE SUPPOSES DETOURNEMENTS. CETTE CAMPAGNE DE DENIGREMENTS ET DE CALOMNIES ETAIT RELIEES PAR DE PUISSANTS MEDIA DE MERCENAIRES COM LATIF KOULIBALY MODY NIANG ETC. LE REGIME DE WADE NAIF AVAIT SOUS ESTIME LA CAPACITE DE NUISANCES DE CES MENSONGES QUE CERTAINS DUPES CROIENT ENCOR. MEME DS L OPPOSITION LE PDS PECHE ENCOR DS LA COM

Les commentaires sont fermés.