Mbaye Jacques Diop se dit « vieux militant » outré et choqué par sa mise à l’écart…Le Sphinx renaît de ses cendres

Le secrétaire général du Parti pour le progrès et la citoyenneté (PPC), Mbaye Jacques Diop, a condamné vendredi à Rufisque la sortie des militants de son parti qui, prétextant du choix sans concertation qu’il aurait porté sur l’ancien député Seydou Diouf pour se faire succéder à la tête du PPC, ont annoncé son exclusion et réclamé la tenue d’un congrès. ‘‘Les auteurs du communiqué du jeudi ont fait une usurpation de fonction. Ce que je peux dire pour le moment c’est tout. Et je crois que les membres du Bureau politique vont statuer sur cela’’, a dit l’ancien maire de Rufisque lors d’une réunion du bureau politique. ‘‘Le vieux militant que je suis est outré et choqué. On ne prend pas les instances d’un parti pour soi. Le parti a des instances au sein desquelles la liberté de prendre la parole est donnée à chacun pour donner son point de vue’’, a relevé M. Diop. Des militants du PPC se sont prononcés jeudi pour la tenue d’un congrès pour désigner démocratiquement le successeur de Mbaye Jacques Diop.