Mbaye Jacques Diop finit mal…Yatma Fall le met en quarantaine et pilote le PPC…Quelle triste fin pour Jacques !

COMMUNIQUE DU BUREAU POLITIQUE DU PPC SUR LA NOMINATION INCONGRUE D’UN SECRETAIRE GENERAL

Le Bureau politique du Parti pour le Progrès et la Citoyenneté (PPC) s’est réuni en session extraordinaire ce jeudi 14 mai 2015, sur la sortie du Secrétaire Général national dans la presse (voir journal l’As du mercredi 13 mai) pour se désigner un successeur à la tête du parti, clouant au passage Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng.
Le Bureau politique informé par la presse marque sa surprise et attire l’attention de l’opinion nationale et internationale qu’une telle décision non concertée, non discutée et non délibérée n’engage que Mbaye Jacques Diop.

Si le Bureau politique estime que le camarade Seydou Diouf a, sans doute, les qualités requises pour diriger le parti, il dénonce l’attitude autocratique du secrétaire général et condamne avec la dernière énergie la manière iconoclaste, irrespectueuse, inélégante, inamicale et surtout déloyale et antidémocratique avec laquelle, Mbaye Jacques Diop a procédé.
En agissant avec désinvolture sans consulter, ni les instances, ni les responsables du parti, le secrétaire général national confond le PPC avec son patrimoine propre et considère les militants comme des supplétifs au garde à vous. Une méthode indigne, même de l’ère bolchévique. Et cette méthode tranche d’avec le slogan du parti qui est : « Rendre le pouvoir aux citoyens ». Manifestement, ici, la décision n’a pas été rendue aux militants.
Une telle forfaiture venant d’un vieillard grabataire de 87 ans atteint de sénilité et de schizophrénie ne surprend pas, surtout quand il pense qu’après lui c’est le déluge.
En tout état de cause, le Bureau politique se démarque de cette décision et s’engage dans la voie de la réorganisation du parti. Pour ce faire, le Bureau politique a pris les mesures ci- après :
1 – le camarade Mbaye-Jacques Diop est suspendu de ses fonctions de Secrétaire Général national jusqu’au prochain congrès du parti
2 – un Comité National de Pilotage de 56 membres comprenant, outre les principaux responsables, les représentants du mouvement national des femmes, du mouvement national des jeunes, du mouvement national des élèves et étudiants et du comité national des sages, est créé à compter de ce jour
3 – le camarade Yatma FALL, Porte parole national et seul membre fondateur du parti encore actif est désigné pour piloter ce comité qui a pour taches ponctuelles :
• De prendre contact avec toutes les sections du parti, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays,
• De convoquer le congrès dans un délai de six (6) mois conformément aux statuts du parti et, pour ce faire de préparer un cahier des charges pour lancer un appel à candidatures pour le poste de Secrétaire Général national à tous les militants du parti ayant atteint la majorité et totalisé trois (03) années successives de présence dans le PPC
Le Bureau politique se réjouit de la réaction déjà notée des sections extérieures d’Italie, de France et du Cameroun ainsi que celles de Tambacounda et Vélingara qui ont, toutes, exprimé leur indignation et réaffirmé leur attachement au respect scrupuleux des textes du parti par tous les militants et responsables, sans distinction aucune.
Le Bureau politique, exhorte, enfin, tous les militants à s’engager dans cette voie, à rester vigilants, à se mobiliser et à participer activement, comme par le passé, au processus du choix démocratique d’un secrétaire général national du Parti, conformément aux articles 7 à 13 des Statuts et à l’article 45 alinéas 2, 3, 4 du Règlement Intérieur.

Fait à Rufisque le 14 Mai 2015

Pour le Bureau politique

Le Secrétaire Permanent National
El H. Abdoul Aziz FAYE
Le Porte-parole National
Yatma FALL