Massata blanchit le Palais…Mais ce dernier le noircit à travers sa presse « mange-mil »

Les choses se corsent à la vitesse d’un TGV pour Massata Diack…
Hier, le Palais à travers sa presse a remué le couteau dans la plaie saignante de Massata Diack. L’attaque monstrueuse, sanguinaire, méchante et frontale téléguidée depuis l’Avenue Roume est une manière douce de lâcher le fils de Lamine Diack considéré comme étant le distributeur automatique des fonds russes issus du dopage.
Une de nos sources a joint xibaaru hier pour confirmer que les fils Diack (Massata et Khalil) ont belle et bien profité des roulettes russes.
C’est dommage mais ces deux enfants de l’ex patron de IAAF se sont bien gavés du fric sale issu du dopage.
Nul ne peut nier aujourd’hui que le vieux Lamine Diack, tout puissant patron de l’IAAF est aujourd’hui sous les feux de la rampe parce qu’il est accusé par la justice française d’avoir couvert des faits de dopage et d’avoir monnayé son silence par une forte somme d’argent qu’il aurait blanchi auprès de la classe politique sénégalaise.
Le Palais n’a pas rendu à Pape Massata Diack la pièce de sa monnaie car à travers sa presse, il a fait état d’un témoignage poignant qui accable les frères Diack, Massata et Pape Khalil, dans l’affaire de corruption présumée ayant conduit à la double mise en examen de leur père Lamine Diack, ancien patron de l’Iaaf.
On est tenté de penser que le Palais est en train de précipiter la descente aux enfers du clan des  » Diack-poteurs  »
Papa Massata, auteur et acteur principal de cette haute voltige financière a déjà abandonné son père entre les griffes de la justice française mais ne s’est pas encore prononcé sur le cas de son jeune frère. Un papa dont les aveux sont à mettre sur le compte de la vieillesse et de la sénilité a-t-il déclaré lors de son passage sur la TFM de son ami Youkhou Ndour

Et si Khalil prenait la parole à son tour pour apporter des éclaircissements sur les cas des athlètes Asli Alpte et Lilya Shobukhova et parler également de son implication dans cette affaire de bandits de grands chemins.
En tout cas, notre source digne de foi a certifié que le scandale des fonds russes n’est que l’arbre qui cache la forêt car Massata et Khalil sont mêlés dans plusieurs sales affaires. Elle promet de nous recontacter pour des révélations croustillantes et fracassantes sur le Qatar.
Le blanchisseur sera-t-il blanchi dans tous les dossiers qui l’attendent?

Carole Ndiaye – Monaco – xibaaru