Manko Wattu de Côte d’Ivoire accuse Macky, le Consul et Cheikh Kanté du Port

« Nous nous sommes retrouves ici  pour l’appel historique de ce 14 octobre 2016 qui restera grave à jamais  dans l’histoire  politique du Sénégal.

A l’instar du Senegal et de la Diaspora, Abidjan ne pouvait pas rester aphone en ce jour. Nous voulions organiser un Sit-in devant les locaux du Consulat General du Senegal mais on n’a pas eu l’autorisation de l’état ivoirien et après concertation des membres de ce Front on a décidé de tenir cette déclaration  pour ne pas être en déphasage de l’appel du Peuple sénégalais.

Chers parents l’heure est grave !

Depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir le Senegal ne fait que reculer, allant de la diplomatie, l’économie, la sante, l’éducation, la justice  sans parler la mal gouvernance du pays pour quelqu’un qui prônait un gouvernement sobre et  vertueux.

Nous tous nous avons constaté que le Senegal n’est plus ce pays où il était sollicité lors des crises dans la sous-région et partout dans le monde. Notre président a fini de montrer son incapacité de faire une médiation pour un pays frère et ceci nous amène à prendre l’exemple du Burkina ou il a lamentablement échoué.

Pour ce qui est de l’économie, c’est encore le désastre car c’est la première fois que le Sénégal se trouve dans le rang des 25 pays les plus pauvres du monde.

Si on parle de la sante c’est encore un échec en voulant mettre dans les tiroirs le Plan sésame du régime précèdent même si ce dernier avait des problèmes structurels il pouvait voir éventuellement comment l’améliorer au lieu de nous amener son CMU qui a fini de montrer ses limites.

L’éducation, avec le manque de vision et le non respecter des engagements signes avec les syndicats il a fini de mettre chaos cette branche qui peut seule faire émerger notre Sénégal car étant seul gage pour la réussite d’une nation.

La justice, quand on utilise ce département pour des combats politiques en emprisonnant les dirigeants politiques, quand celle-ci nous montre qu’il y’a  de la justice pour les pauvres et la justice pour les riches en prenant l’exemple des hommes qui ont été mis en prison pour des délits et subitement se retrouvent en liberté provisoire et même promus en PCA et l’exemple patent est celui de l’actuel directeur des transports terrestres pour ne pas citer son nom le nomme El Hadj Seck Ndiaye qui a été inculpé et place sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal régional de Louga.

Et bien-sûr on ne peut pas dénoncer les dérives sans parler de la chose la plus élémentaire c’est-à-dire le droit de marche au Sénégal qui depuis l’avènement de ce pouvoir est devenue l’exception.

Si on vient en réalité là où nous vivons c’est-à-dire en côte d’ivoire on a tous constate des dérives par rapport à nos représentants qui devaient être là pour tous les sénégalais mais tel n’est pas le cas.

Un ambassadeur qui participe à des réunions politiques, qui fait des portes à portes pour débaucher des opposants en faveur du parti au pouvoir.

Le consulat qui est devenu un quartier général de l’APR avec un consul qu’on ne voit que sur une manifestation marron.

Combien de nos parents ont trouvé la mort ici en côte d’ivoire et qu’il n’y a pas de suite judiciaire

Combien de nos parents sont là et qui ont besoin d’être accompagné par nos représentants et qui ont été laisse à leur propres sort

Comment on peut comprendre qu’on donne la restauration d’une organisation sénégalaise à des ivoiriennes  parce que les restauratrices sont du camp de l’opposition.

Le front demande qu’on enlève l’organisation des élections au consulat du Sénégal car on ne peut être juge et partie à la fois.

Invité comme le parrain du Magal de Grand Bassam le directeur du port de Dakar s’est illustrée avec sa valise pour des achats de conscience dans la capitale ivoirienne et pour confirmer ses dires le parrain après avoir fini son travail d’achat de conscience il s’est envolé pour  Dakar n’assistant même pas à la cérémonie officielle de la dite manifestation.

Le Front pour la Défense pour le Sénégal demande sans délai la restitution de son pétrole que le Président a fini de donner à son frère et au trafiquant Franck Timis.

Pour conclure chers parents on appelle à tout chacun de faire ce combat le mien et de se préparer pour le combat afin de libérer le pays, notre Senegal dans la main des incompétents et des arnaqueurs.

 

POUR LE FRONT POUR LA DÉFENSE POUR LE SENEGAL /MANKOO WATTU SÉNÉGAL

Abidjan, le 14 Octobre 2016