Mankeur, Jules Diop et Sory Kaba boudent la cérémonie de remise des 600 millions du FAISE aux émigrés

Le Président Macky Sall a raté, lors du dernier réaménagement de son gouvernement, une belle occasion de se saisir de la cacophonie qui règne aux Ministères des Affaires Étrangères. En effet, les principaux responsables de ce département ministériel, se crêpent le chignon au grand dam des Sénégalais de l’extérieur et de la république en général.

Mankeur Ndiaye le Chef de la diplomatie, Souleymane Jules Diop son Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur et Mr Sory Kaba Directeur des Sénégalais de l’extérieur ne s’entendent plus. Déjà en mars dernier, l’arrestation des membres de » Y’en A Marre » en RD Congo Mankeur Ndiaye n’avait pas apprécié l’intervention du Secrétaire d’Etat dans le dossier de façon ‘’ inopportune’’, révélant ainsi des tensions entre les deux responsables. Les activistes furent libérés mais il semble que cet épisode, mais aussi celui des trois jeunes filles sénégalaises décédées au Maroc en avril de cette année dans des conditions troubles, aient laissé des traces. Quant à Sory Kaba, on apprend aussi qu’entre lui et le Secrétaire d’Etat la situation devient exécrable… Doublon ? Répartition des taches mal faite ?

Dernier acte de ce feuilleton : La cérémonie organisée par le Fonds d’Appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur vendredi dernier au King Fahd Palace au cours de laquelle l’administrateur du Fonds, Nata Samb Mbacké, a procédé au financement de 122 projets pour un montant global de 600 millions de francs CFA à des compatriotes émigrés.
Ces projets financés, ont été initiés, a fait savoir Mme Mbacké, par des Sénégalais de l’extérieur établis dans plus de 20 Pays et se répartissent dans des secteurs d’activités aussi divers que l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’aviculture, les services, l’artisanat, l’assainissement, les industries et les technologies de l’information et de la communication. Ce moment important et solennel a été l’occasion encore une fois de constater cette guéguerre au sein de la diplomatie sénégalaise. Sinon comment interpréter l’absence de Mr Mankeur Ndiaye, de Mr Souleymane Jules Diop et de Mr Sory Kaba ? Ce n’est pas tous les jours que l’on finance à hauteur de 600 millions des émigrés. Fruit du fond destiné aux émigrés par le gouvernement et de l’abnégation de Nata Samb Mbacké administrateur du Fonds, les récipiendaires accompagnés de leurs familles et de leurs proches ont salué l’action du Président Sall tout en ne comprenant pas l’absence des deux ministres.

Il urge que le Chef de l’Etat s’empare de ce dossier. Jusqu’ici, cette relation tendue chez nos diplomates n’a pas encore causé de dégâts majeurs et irrévocables, mais gouverner c’est prévoir. Le drame de l’immigration avec nos compatriotes qui prennent d’assaut la Méditerranée pour mourir ou rejoindre les côtes européennes, les menaces terroristes à la frontière malienne et ailleurs, sont autant de situations qui interpellent et qui doivent imposer une certaine tenue voire une certaine retenue.
seydina seck xalimaSeydina Seck xalima (photo)
Journaliste-Chroniqueur

1 Comment

  1. Un secrétaire d’état aux sénégalais de l’extérieur et un directeur des sénégalais de l’extérieur. Cela n’existe qu’avec Macky Sall.

Les commentaires sont fermés.