Mame Mbaye Niang accusé de « Bandit » politique…Il a payé des nervis à Kaolack

Nous attendions un Ministre républicain qui, dans un premier temps, enchâsse la vision et les piliers de la bonne gouvernance que nous comptons toujours partager avec le Président Macky SALL, ensuite un cadre qui se donne les moyens d’approprier la quintessence de son département avec ses rôles et responsabilités enfin  un citoyen « correct » !!

Hélas à la place d’un ministre nous avons observé un touriste.

Face aux déclarations erronées, plutôt fausses sur toute la ligne de Monsieur Mame Mbaye Niang, Il serait judicieux d’apporter des éclaircissements à l’opinion publique. Nous, Jeunesse de la COJER Départemental, réclamons d’être les instigateurs en amont et en aval de « l’Acte 1 » de notre face to face avec Mame Mbaye et ses acolytes s’ils ne reviennent pas à la raison. Nous ne pouvons pas continuer notre speech sans pour autant vous rappeler les nombreuses dérives qu’il a laissé derrière lui  à Kaolack avant qu’on ne passe à l’acte, avec :

  • La division de la jeunesse Kaolackoise depuis l’an 2014 en recrutant un petit groupe de jeunes politiciens alimentaires pour encadrer la mobilisation de sa venue ;
  • La réception de ces mêmes jeunes avant de les octroyer des fonds perdus à hauteur de 200 000 FCFA par personne ;
  • Son déphasage avec la COJER Nationale, car il ne reconnait pas sa légitimé ni sa légalité dans ses actes au détriment de la COJEM dont il est le parrain ;
  • L’arrogance, l’indiscipline qu’il montre durant ses audiences avec les jeunesses ;
  • Le black-out total doublé d’un manque de communication dans le déroulement de ses activités ;
  • Le manque de bilan, d’évaluation et de suivi dans le financement des Activités Génératrices de Revenus des jeunes ;

Au vu de toutes ces actions anti républicaines, nous, jeunesse de Kaolack avons porté le combat pour lui dire halte. Passant plus outre, nous ne confondons pas COJER au Ministère. Nous défendons des principes voire la cause des jeunes. Le constat est général d’ici et d’ailleurs, nous vous demandons de faire des rétrospections par rapport au sillage tracé par ces vacances citoyennes. Dans toutes les localités qui ont reçu la caravane des vacances citoyennes depuis son lancement (Mbour – Fatick – Diourbel – Kaolack) Mame Mbaye a été accueilli à hauteur de ses gestes avec la même hostilité.

Nous sommes responsables de nos propres actes et tenons à préciser devant l’opinion nationale, qu’aucun leader n’est derrière nos agissements. Toutes les sensibilités ont été représentées en portant sans relâche ce front avec honneur et détermination pour que dorénavant les jeunes soient mieux considérés.

La stratégie de diviser pour mieux régner qu’il a adopté en remerciant Diène Farba SARR, Nafissatou DIOP et Awa GUEYE n’est que vaine. Par conséquent, Il a eu à citer nommément Mme Mariama Sarr, arguant qu’elle a manipulé la jeunesse pour saboter son séjour à Kaolack. D’abord il faut noter que ces allégations sont fallacieuses à la limite irresponsable venant d’une personnalité de son rang à l’endroit de son collègue. M. Mame Mbaye Niang reconsidérez votre démarche face à cette Jeunesse républicaine, notamment celle de Kaolack. Votre échec pour cette édition ne fait plus objet de doute parce que imputable de votre approche digne d’un incompétent !!

Par ailleurs la COJER Départementale comme Communale, se sont désormais engagées comme un seul homme pour défendre l’intérêt général des Jeunesses dans le respect et l’engagement qui s’y est, ceci n’est que le début d’un long processus d’une dynamique d’ensemble.

En définitive, nous lançons un appel à tous les jeunes imbus de valeurs républicaines, d’adhérer dans cette dynamique pour l’intérêt  général.

Vive la COJER !!

Vive le président de la République !!

Vive l’APR !!!

 

Fait à Kaolack le 07 Août 2016.