Mame Adama Guèye sur les groupes parlementaires : « C’est un recul démocratique »

Si la loi modifiant le Règlement intérieur rétablit une certaine stabilité, la Plateforme « Avenir Senegaal bi nu bëgg » trouve, en revanche, que les questions liées au groupe parlementaire constituent un «recul démocratique».
L’adoption de la loi modifiant le Règlement intérieur de l’Assemblée n’agrée pas la Plateforme politique « Avenir Senegaal bi nu bëgg ». Dans un communiqué, cette structure de la société civile estime que, «même si le texte rétablit une certaine stabilité dans les fonctions de président de l’Assemblée nationale et permet de faire obstacle au ‘’nomadisme parlementaire’’, le fait d’avoir lié ces questions au réexamen de la composition des groupes parlementaires interpelle la conscience de tout Sénégalais imbu des principes de transparence».
Mais aussi tout citoyen «soucieux de la nécessité de disposer d’un Parlement placé sous le signe de la pluralité et suffisamment représentatif, plutôt que d’une Assemblée quasi-monocolore au service de l’Exécutif et des intérêts exclusifs d’une coalition».
Me Mame Adama Guèye et Cie considèrent qu’il s’agit, «quelles que soient les justifications avancées, d’une manœuvre obéissant à des calculs politiques, ce qui constitue un recul démocratique n’honorant pas le pouvoir en place».