Mamadou Hadji Cissé braque les libéraux de Kédougou contre le PDS…La 1ère fédération du PDS aux mais de Fada

Sous l’impulsion du maire libéral frondeur reformateur Mamadou Hadji Cissé, les membres de la fédération régionale libérale Kédougou ont organisé ce mardi 27 octobre un point de presse pour exprimer leur déception suite à l’exclusion de leur camarade Modou Diagne Fada.
Les libéraux de Kédougou ont profité de cette rencontre tenue au Black and White pour fustiger l’attitude du parti démocratique sénégalais à l’égard de Fada et ses compagnons.
« Il faudrait que l’opinion publique comprenne que fada et compagnie ont raison. Cette manifestation est due à une immense déception des camarades libéraux qui ne parviennent pas à régler leurs problèmes internes .C’est ce qui les a amenés à transposer ces différends au sein de l’Assemblée Nationale. C’est une totale déception pour le parti démocratique sénégalais (Pds) » a précisé M Amadou Séga Kéita, membre de la fédération libérale de Kédougou, par ailleurs juriste de formation.
libéraux kédougouC’est pourquoi a-t-il rappelé quelques articles relatifs au fonctionnement des groupes parlementaires au sein de l’Assemblée Nationale.
«Article 20, Les députés peuvent s’organiser en groupes par affinités politiques. Aucun groupe parlementaire ne peut comprendre moins de dix membres, non compris les députés apparentés. Dans les conditions a l’alinéa 2 de l’article 23 ci-dessous, les groupes se constituent en remettant à la présidence une déclaration politique signée de leurs membres, accompagnée de la liste de ses membres et des députés apparentes, ainsi que les noms du président et du vice-président désignés par le groupe. Ces documents sont publiés au journal officiel. Toute modification doit être portée à la connaissance du bureau de l’assemblée nationale et publiée au journal officiel .Un député ne peut faire partie que d’un seul groupe parlementaire. Est interdite la constitution de groupe pour la défense d’intérêts particuliers » a -t-il indiqué.
Il ira plus loin pour ajouter « selon l’article 21, les présidents de groupes parlementaires sont membres de droit de la conférence des présidents. En cas d’absence ou d’empêchement, ils ont suppliés par leurs vice- présidents qui ont le même rang et prérogatives que les présidents de commissions. L’article 23 précise que les modifications apportées à la composition d’un groupe seront portées à la connaissance du président de l’assemblée nationale, sous la signature du député intéresse s’il s’agit d’une démission, sous la signature du président du groupe s’il s’agit d’une radiation et sous la double signature du député et du président du groupe s’il s’agit d’une adhésion ou d’un appartement ».
Compte tenu de toutes ces dispositions, les libéraux de Kédougou considèrent l’expulsion de Fada commune une injustice.
« La fédération régionale de Kédougou soutient le député maire hadji Cissé qui aujourd’hui est le président de l’assemblée culturelle et de la communication à l’assemblée nationale. Et la déclaration a pour objectif de consolider le PDS et la manifestation irréversible de notre soutien au Député maire de Kédougou Mamadou Hadji Cissé. Et nous avons une règle immuable pour que chaque membre du parti démocratique aspire à devenir quelqu’un dans l’héritage libéral » ont-ils soutenu.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

1 Comment

  1. CES SOIT DISANTS REFORMATEURS SONT A LA SOLDE DE MAKYAVELIQUE CHAMPION EN TRAITRISE.COMMENT PEUT ON ADMETRE FADA AVEC 4 DEPUTES PDT GROUPE PA ET DESESIR AIDA MBODJ AVEC 16 DEPUTES ? CE COMPLOT DE MAKY SAUTE A L OEUIL NU SURTOUT SI L ONT SAIT QUE C EST LE MINISTRE DE L INTERIEUR QUI ETAIT L AGENT RECRUTEUR DE DEPUTES TRAITRES AU PROFIT DE FADA JUDAS DIAGNE OBLIGE DE FAIRE CETTE BASSE BESOGNE PARCEQUE TREMPE DANS UN SCANDALE D ARGENTS.C EST HONTEUX!

Les commentaires sont fermés.