Makhtar Cissé broie du noir à la Sénélec…Après Tamba, Kédougou plongé dans le noir pendant 72 heures

Depuis la nomination du très diplômé, Mouhamadou Makhtar Cissé, l’ex dircab de Macky Sall, à la tête de la Sénélec, la situation devient de plus en plus catastrophique pour les populations de Tamba et de Kédougou. Après 5 jours sans électricité dans plusieurs communes de Tambacounda, c’est au tour de Kédougou de vivre dans le noir. 72 heures sans électricité…
Nos frères de Kédougou doivent se demander s’ils font partie du Sénégal…Ou s’ils sont considérés comme des habitants de la jungle qui attendent un rayon de soleil pour pouvoir s’éclairer. Ils sont restés plus de trois jours sans électricité. Et bonjour les dégâts : les chiffres d’affaires des commerçants et tailleurs ont dégringolé…Suivez la correspondance du reporter de xibaaru à Kédougou…Pathétique pour un pays qui cherche l’émergence

Après 72 h dans le noir Kédougou sort enfin du trou…Par Adama Diaby

kédougou tenèbresSuite à un incident survenu sur un transformateur, une bonne partie de la commune de Kédougou a été privée d’électricité ces dernières 72 h entrainant ainsi le calvaire chez les consommateurs.
La plupart des habitants de la commune de Kédougou ont vécu le calvaire ces dernières 72 h. Faute d’électricité, les tailleurs, menuisiers métalliques et vendeuses de glace ont vu leurs chiffres d’affaires dégringoler de façon vertigineuse.
« Depuis plus de deux jours, faute d’électricité, je n’arrive à rien faire. Mes clients me bousculent et je n’ai pas la possibilité de faire autrement. J’ai perdu énormément de temps et d’argent durant cette période. Il faudrait qu’on apprenne à respecter les consommateurs qui de dépendent que de l’électricité pour faire leurs affaires » a témoigné M Mamoudou Soly, tailleur au marché central de Kédougou.
transfoA cause du malaise subi, la plupart des consommateurs avaient les yeux rivés vers la centrale de la SENELEC de Kédougou. Pour en savoir plus, nous nous sommes rendus sur les lieux aux environs de 15 h ce mardi.
Tout ruisselant de sueur, M Clavadino Mendes nous rassura d’un ton aimable et avec beaucoup de confiance : « La situation sera réglée sous peu. C’était juste un de nos transformateurs qui s’était grillé suite à une surcharge. La hiérarchie a envoyé deux autres transformateurs de 650 Kva chacun. L’Etat également a envoyé un autre groupe électrogène » a-t-il précisé.
L’équipe s’est attelée au travail. L’attente a été longue. Et ce n’est qu’aux environs de 22 h 30, que le reste de la commune de Kédougou est sortie de l’ombre.
Pour rappel, c’est pour la deuxième fois consécutive et en l’espace d’un mois que la centrale de la SENELEC de Kédougou grille des transformateurs privant ainsi les consommateurs d’électricité.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com