Mais pourquoi la France aime humilier nos héros, nos politiciens ?…Après Lamine Diack, voici le cas Guillaume Soro

Lamine Diack interpelé comme un vulgaire voyou à son hôtel parisien avant de passer des heures en garde-à-vue. Ensuite ce fut autour d’un proche de Bongo, Seydou Kane, détenteur d’un passeport diplomatique Sénégalais d’être mis au gnouf puis mis en examen par un juge français. Et maintenant c’est autour de Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire. Considéré comme un petit voleur à la tire par la France, les policiers français se rendent à son domicile parisien pour le cueillir sur instruction d’un juge…
Selon le très réseauté confrère de la Lettre Du Continent, un mandat d’arrêt a été émis, le 5 décembre à Paris, par la juge Sabine Khéris à l’encontre de Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne.
Comme ça ! Un juge Sénégalais ou ivoirien peut-il se permettre d’émettre un mandat d’arrêt international contre Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale française ?
Toujours selon la lettre du continent : « Des policiers français se sont présentés lundi matin au domicile de Guillaume Soro, sis dans une localité de la région parisienne (95) afin de l’appréhender à son domicile, selon plusieurs sources judiciaires dignes de foi. Ce dernier ne s’y trouvait plus. »
Incroyable comme la France se fout de toute l’Afrique où elle tire ses principales ressources. Non content de piller nos ressources, elle nous humilie cette France…
Et puisque personne ne dit mot en Afrique (Thomas Sankara le faisait, il a été tué), ces français vont demain mettre en examen nos chefs d’état sur une simple dénonciation.
Les biens des présidents Congolais Denis Sassou Nguesso et Equato-guinéen Obiang Nguéma ont été saisi par la France. Le directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba a été mis en examen dans une affaire de biens mal acquis.
Mais pourquoi la France se sent-elle obligée de régler nos affaires africaines ? les colonies n’existent plus depuis 1960.
Et quel est le crime de Soro Guillaume ? Pour avoir mis hors d’état de nuire avec les forces nouvelles au règne tyrannique de Gbagbo Laurent. Et c’est son fils qui porte plainte…Mais pourquoi n’a-t-il pas porté plainte contre Alassane Ouattara qui se trouvait au même moment en France ? Ouattara et Soro Guillaume étaient tous deux les forces politiques des forces nouvelles…Et dans la constitution ivoirienne, le président de l’Assemblée nationale est la seconde personnalité du pays…
Et la presse Française s’en donne à cœur joie dans ce processus d’humiliation de nos gouvernants. Et ce n’est pas fini contre Soro ! Après les enregistrements avec Bassolé, c’est la plainte contre lui…Et demain ce sera sa destitution par Ouattara sous pression de la France, puis la mise en examen et la prison…Et cette fois Soro ne pourra plus compter sur une force nouvelle dépouillée de tous ses chefs de guerre qui lui sont fidèles…
Pauvre Soro ! Une autre grosse victime de la France…
C’est maintenant ou jamais ! Horizon sans Frontières doit aussi porter plainte contre ces politiciens français qui ont des biens à Assinie (Côte d’Ivoire), à Saly (Sénégal), à Pointe Noire (Congo)…
C’est maintenant ou jamais qu’il faut porter la réplique à ces gouvernants Français qui pensent que l’Afrique est encore une colonie…Trop c’est trop !
Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Les oligarques russes, les nouveaux milliardaires chinois, les princes, émires ou sultans arabes et leur famille, les dignitaires des pays producteurs de pétrole ou de gaz d’Asie centrale, d’Amérique latine ou du Maghreb etc…investissent en Europe, achètent des hôtels et des châteaux sans être inquiétés.
    Aucun juge français n’oserait s’en prendre à eux parce qu’ils viennent de pays respectés et qui imposent le respect. L’Afrique n’impose pas le respect à ses interlocuteurs et préfère se soumettre avec beaucoup d’application.
    Le cas du procès de Habré en est un exemple. Il a suffit qu’un petit pays européen comme la Belgique somme le Sénégal de le juger pour que nous nous exécutions avec beaucoup de zèle et qu’on l’emprisonne immédiatement avant même de faire le procès. La Belgique n’oserait même pas envisager une telle sommation si Habré avait trouvé asile en Algérie ou en Arabie Saoudite ou en Chine
    Le cas de la guinée équatoriale est révélateur. Dans ce pays on ne meurt pas de faim. Les femmes ne sont pas mal traitées. Le pays est très riche. Mais on poursuive de le fils de Nguema parce qu’il est riche. Parallèlement à cela on déroule le tapis à tout prince ou dignitaire arabe.
    Cette situation est propre aux africains qui viennent investir leur fortune en Europe. Le fils de Ngiuéma n’a pas été poursuivi par les Etats Unis malgré le mandat d’arrêt de la France contre lui et la confiscation de ses biens.

Les commentaires sont fermés.