Macky veut faire oublier Wade avant 2019…Et avoir un second mandat jusqu’en 2026

Maintenant on connaît les raisons qui ont poussé le président Macky à suivre l’avis du Conseil constitutionnel : Ses réalisations présentes et futures sont à l’origine de son « Wax Waxeet » quant à la réduction de son mandat.
Et aujourd’hui dans l’impossibilité de réduire son mandat en cours selon l’avis du constitutionnel, Macky court vers la réalisations des programmes du PSE (Plan Sénégal Emergent) et du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) qui, à l’horizon 2019, peuvent devenir des armes redoutables pour sa course vers un second mandat de 7 ans c’est-à-dire de 2019 à 2026.
Mack va accélérer le PSE, le PUDC, la nouvelle capitale qui se dessine à Diamniadio, et multiplier les emplois dans tous les secteurs du Sénégal.
Macky Sall, 55 ans en fin 2016, aura 58 ans et deux mois lors de la présidentielle de 2019. Et jeune par rapport à plusieurs présidents africains, Macky, Macky pourra rempiler pour un second mandat de 7 ans. Et il a une marge de 3 ans pour faire oublier Wade et son monument. Mack veut une nouvelle capitale.
Et qui ne voterait pas pour un candidat qui a construit une nouvelle capitale et réalisé des milliers de piste de production grâce au PUDC ?
Macky Sall compte aujourd’hui sur ses deux projets que sont le PSE et le PUDC pour faire oublier le gorgui Wade. Et en 2019, Wade aura 93 ans…Et il attendra la libération de son fils qui devra encore payer 138 milliards à l’état du Sénégal…Et tout ça si Macky ne le gracie pas.
Penda Sow pour xibaaru.com

5 Comments

  1. Lorsque MACKY vouait aux gémonies le conseil constitutionnel et les traitait de corrompus

  2. Non seulement le premier commentaire (de abdou) est vrai car seul Dieu sait qui sera là en 2019 (na Macky seet lu ko fi jar) mais le piège est plus tôt dans cette possibilité de quête d’un troisième mandat qui va mener jusqu’en 2029.

Les commentaires sont fermés.