Macky Sall méprise l’opposition Sénégalaise…Et arrête un sale débat inutile

Le président Macky est un fin politicien…Et il le montre chaque jour…Du moins à l’opposition Sénégalaise composée de…CANCRES.

Macky Sall essuie depuis plus de 3 semaines les critiques de l’opposition suite au débat sur la nationalité…

Tout est parti de la déclaration de l’ancien ministre, Benoît Sambou, faite le 1er août : « Si quelqu’un voulait être Président du Sénégal, il doit éventuellement renoncer à d’autres nationalités au moins sur la durée du mandat qui est de 5 ans»…

Et depuis lors, toute l’opposition sans exception s’est engouffré dans cette brèche pour accuser le président Macky Sall de vouloir écarter ses challengers à la présidentielle de 2019…

Mais ce que l’opposition avait oublié, c’est que ce 1er août quand Benoît Sambou faisait cette déclaration il avait précisé que cette proposition n’était pas d’un membre de l’APR, mais d’un autre parti de la majorité.

Et Macky Sall qui doit être certainement déçu de cette attitude irresponsable de son opposition, a attendu qu’il soit au Kenya pour répondre…C’était lors de sa rencontre avec la communauté sénégalaise vivant dans la capitale Kenyane. Voici ses propos en vidéo & texte…

« C’est la Constitution de notre pays qui a été adoptée depuis 1992, ce n’est donc pas nouveau, qui dit que pour être candidat à l’élection présidentielle il faut être exclusivement de nationalité sénégalaise, il n’y a donc pas de débat sur la double nationalité ou la trinationalité, c’est un faux débat…Ce débat n’existe pas à mon niveau et n’existe pas au niveau du gouvernement du Sénégal, il n’y a aucun débat sur la double nationalité car nous n’avons rien contre. Que le sénégalais ait dix nationalités ne pose pas de problème, le débat qui est posé ne doit pas être élucidé car il concerne les candidats à l’élection présidentielle »

Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. Attention !!!
    Macky Sall n’a pas dit qu’il retirait le projet de loi. Relisez :

    « (…) le débat qui est posé ne doit pas être élucidé* car il concerne les candidats à l’élection présidentielle. (…). La constitution est claire elle a tranché depuis 1992, il s’agit simplement de voir comment faire en sorte que tout le monde respecte les dispositions de la constitution voilà où se trouve le débat ».

    Un projet de loi sera donc bientôt envoyé à l’Enregistrement National.
    Le combat n’a pas encore commencé !

    Kiry

    *Il voulait certainement dire « éludé »

Les commentaires sont fermés.