Macky Sall fera un mandat de 7 ans…C’est la volonté populaire issue des urnes en 2012

Le peuple du Sénégal est souverain

La voie de référendum donne au peuple ce qui appartient au peuple.
L’article 27, de la constitution du Sénégal, donne au Président Macky SALL un mandat de 7 ans.

 » La durée du mandat du Président de la République est de sept ans. Le mandat est renouvelable une seule fois.
Cette disposition ne peut être révisée que par une loi référendaire. »Article 27

S’il le souhaite, le Président Macky SALL peut réduire son mandat.
Cependant, pour que le Président puisse réduire son mandat deux possibilités s’offrent à lui selon les articles 51 et 103.

 » L’initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au Président de la République et aux députés.
Le Premier Ministre peut proposer au Président de la République une révision de la Constitution.
Le projet ou la proposition de révision de la Constitution est adopté par l’assemblée nationale selon la procédure de l’article 71. La révision est définitive après avoir été approuvée par référendum.
Toutefois, le projet ou la proposition n’est pas présenté au référendum lorsque le Président de la République décide de le soumettre à l’Assemblée nationale.
Dans ce cas, le projet ou la proposition n’est approuvé que s’il réunit la majorité des trois cinquièmes (3/5) des suffrages exprimés.
Les articles 65 et 77 ne sont pas applicables aux lois constitutionnelles.
La forme républicaine de l’état ne peut faire l’objet d’une révision. » Article 103
Selon cet article, pour une révision c’est pas une obligation pour le Président de recueillir l’avis du conseil constitutionnel.

« Le Président de la République peut, après avoir recueilli l’avis du Président de l’Assemblée nationale et du Conseil constitutionnel, soumettre tout projet de loi constitutionnelle au référendum.
Il peut, sur proposition du Premier Ministre et après avoir recueilli l’avis des autorités indiquées ci-dessus, soumettre tout projet de loi au référendum.
Les Cours et Tribunaux veillent à la régularité des opérations de référendum. Le Conseil constitutionnel en proclame les résultats. » Article 51

Selon cet article, quelque soit l’avis du conseil constitutionnel, le Président peut demander au peuple son avis par référendum. Ce qui est tout a fait légitime selon le préambule de cette même constitution :  » l’inaltérabilité de la souveraineté nationale qui s’exprime à travers des procédures et consultations transparentes et démocratiques ; »
Rendre au peuple ce qui lui appartient. Le peuple du Sénégal est souverain.
Ce n’est pas un avis d’un conseil que doit empêcher au peuple de s’exprimer.

Rendre à César ce qui appartient à César.
Modou FALL
Degg moo woor

1 Comment

Les commentaires sont fermés.